Guillaume Sarrat de Tramezaigues, Responsable du Master Finance et stratégie

« Le Master Finance et Stratégie assure une grande souplesse dans le développement du projet académique et professionnel des étudiants en leur donnant un libre choix d’options constituant près de 50 % des enseignements suivis (en Français et en Anglais). » Guillaume Sarrat de Tramezaigues, Responsable du Master Finance et Stratégie.

La pédagogie du Master Finance et Stratégie de Sciences Po

Elle repose sur un équilibre entre la finance de marché, la finance d’entreprise et la stratégie, une transversalité des compétences de base, l’utilisation systématique des études de cas, l’adaptation permanente à la conjoncture grâce aux nombreux enseignants professionnels, l’accent étant mis sur l’appréhension de l’ensemble des types de risques. De plus, cette formation s’appuie sur le projet pédagogique de Sciences Po dans la mesure ou des enseignements de culture générale, en politique, histoire, relations internationales, sociologie, sont suivis par les étudiants pour leur donner les outils d’une vision globale et de maîtrise des approches prospectives.

Des enseignements pluridisciplinaires
Après une formation fondamentale en sciences sociales en 1ère année de master, dédiée au management, à la finance d’entreprise et à la stratégie, les étudiants choisissent leur mention de spécialisation pour la 2e année en finance (global banking), corporate management (stratégie d’entreprise, conseil et audit) ou international business (gestion des risques, financements internationaux, développement international). Les étudiants bénéficient d’une double approche disciplinaire et géographique (private equity en pays émergents, financement de projets énergétiques en CEI, gestion de fortune en pays développés…), selon leurs objectifs académiques et professionnels. Le management est appréhendé de manière transversale par des enseignements d’accentuation des compétences personnelles : leadership, écris professionnels, structuration de la prise de parole, rhétorique…

L’Année de césure et le stage

Une année de césure optionnelle choisie par près de 60 % des étudiants, destinée aux stages en entreprises en France et à l’étranger ou à un projet personnel et un dernier semestre consacré à un stage opérationnel, à un échange académique à l’étranger ou à la préparation d’un doctorat en sciences économiques.

Sciences Po

Le plus de Sciences Po

Des enseignants issus du monde professionnel orientent le contenu des cours en fonction des besoins des recruteurs et donnent des exemples concrets et actuels pour comprendre l’actualité économique et financière. Existent également des opportunités de doubles diplômes dans le monde entier dans toutes les disciplines de la finance qui donnent une compétence forte par zone géographique (MGIMO de Moscou, FGV de Sao Paolo, University of Pennsylvania aux Etats- Unis, SGH de Varsovie…).

L’adaptation aux évolutions du monde

La crise financière a fait évoluer les enseignements du master : les étudiants bénéficient désormais d’une approche transversale des questions de règlementation économique et financière pour en maîtriser les subtilités de gestion des nouveaux ratios prudentiels, bien valoriser les entreprises (et la dette) ainsi que de l’utilisation de nouveaux produits financiers pour faciliter l’optimisation du retour sur investissement.

Focus : L’apprentissage
La scolarité dans le Master Finance et Stratégie de Sciences Po peut être suivie en apprentissage en 2e année de Master : les études se poursuivent en alternance en cours et en entreprise, dans tous les métiers de la finance et du conseil, les étudiants suivant les mêmes enseignements avec les mêmes professeurs qu’en formation initiale classique. Le plus : une insertion professionnelle rapide et l’acquisition immédiate de compétences en entreprise, en plus de la formation académique à Sciences Po.

Patrick Simon