Approche Marketing des rÉseaux sociaux

Les réseaux sociaux, késako ?
Pour Charles Martin Duval, fondateur de l’agence marketing Adsonwall, un réseau social est « Un moyen de communication qui permet d’entrer en contact avec des personnes identifiées comme référentes sur le sujet ». Le marketing utilise depuis des décennies les réseaux sociaux à travers des techniques telles que le marketing viral. La grande nouveauté du marketing moderne n’est donc pas l’utilisation des réseaux sociaux en elle-même, mais l’introduction de nouveaux réseaux sociaux sur internet tels que Facebook, Twitter ou encore Viadeo. Ces derniers ont bouleversé le marketing traditionnel car à la question essentielle en marketing « Qui contrôle le message ? », ils ont introduit une nouvelle réponse : ce sont désormais les internautes qui produisent l’information.

 

Comment mettre en place un marketing des réseaux sociaux ?
L’idée du marketing des réseaux sociaux est donc, via les réseaux sociaux, de faire des internautes les piliers de la stratégie marketing. Alexandre, étudiant à ESCP Europe et passionné du web, explique que le marketing des réseaux sociaux consiste en « la construction, l’animation et l’écoute d’une communauté ».
1. La construction de la communauté suppose de mettre en avant ses membres, en créant des ambassadeurs de la marque. Comment ? En leur offrant des avantages (des produits ou du contenu, des idées) qui vont les satisfaire et donc les fidéliser. Ainsi, annoncer en exclusivité une nouveauté technologique aux membres les plus fidèles de la communauté va créer chez ces derniers un sentiment de fierté et va les amener à diffuser la nouvelle. Par conséquent, sans faire aucun effort, l’entreprise a pu faire savoir au grand public qu’elle mettait en vente ce nouveau produit technologique.
2. L’animation réside dans le fait de s’occuper en permanence de la communauté.
3. L’écoute consiste à échanger avec sa cible pour améliorer le produit. L’existence d’un service client efficace et réactif est l’une des clés du marketing des réseaux sociaux. « Cela permet d’être aux frontières de l’entreprise », en contact avec le monde extérieur, explique Alexandre.

 

Les avantages
1. Cibler plus précisément les consommateurs et cela, sans coût : les consommateurs qui intègrent une communauté se décrivent spontanément, en donnant leur sexe, leur âge, leurs goûts, etc. L’intérêt pour l’entreprise : disposer gratuitement d’une base de données clients.
2. Un message adressé directement aux internautes, sans intermédiaire, puisqu’il passe directement par la « communauté de marque ».
3. Une population touchée plus large parce qu’Internet est un média accessible financièrement.
4. Donner l’illusion que le message ne vient pas de l’entreprise elle-même mais qu’il vient de la communauté, des internautes eux-mêmes. L’information semble alors plus légitime.

 

Les contraintes
1. L’animation d’un réseau social nécessite beaucoup de temps et de patience. Il faut entretenir la communauté au jour le jour.
2. Il faut utiliser plusieurs réseaux sociaux en même temps.
3. L’importance de la transparence, afin que l’information diffusée semble légitime. C’est essentiel pour que les internautes aient confiance en la communauté de marque et soient prêts à communiquer avec elle.

 

Le rôle des agences web marketing
Charles Martin Duval, ancien élève de l’INSA Lyon diplômé en 2007, est le fondateur de l’agence webmarketing Adsonwall, qu’il a créée un an seulement après sa sortie d’école en 2008. Il précise que les premières agences en marketing social sont apparues il y a quelques années seulement, en 2008-2009 et depuis, se font connaître par le bouche à oreilles. Pourquoi ? « Il existe de nombreuses agences webmarketing qui se disent spécialisées dans les réseaux sociaux. Mais dans la réalité, les annonceurs sont souvent déçus. Pourtant, ils sont obligés de tester les services de l’agence pour savoir si elle est efficace. C’est donc lorsqu’une entreprise a travaillé avec une agence et qu’elle la recommande que l’agence en question se fait connaître dans le milieu », explique le dirigeant. Ce que cherchent les clients de ces agences : « Se faire voir, faire connaître leur marque, la rendre visible sur internet, amener du trafic qualifié sur leur site, c’est-à-dire de futurs acheteurs ». Et ce qu’ils doivent payer pour ça ? « De quelques milliers d’euro à quelques millions, suivant l’impact obtenu. »

 

Claire Bouleau
Twitter @ClaireBouleau