Comme le veut la tradition, la dernière journée du Raid débute par un départ nocturne à 5h du matin. Pour les concurrents, cela implique un réveil en fanfare. Littéralement, puisque c’est la Band’a Joe, fanfare de l’école Centrale Paris, présente toute la semaine pour encourager les concurrents, qui s’attelle à les sortir de leur sommeil et de leurs tentes, à 3h. Les discussions autour du petit déjeuner prennent souvent des tournures absurdes, mais tout le monde a pourtant le sourire, c’est le dernier jour après tout !

 

Un départ nocturne pour une arrivée matinale
C’est donc à la lumière de leurs frontales, que les concurrents entament les 50 km de cette dernière journée, avec au programme, l’ascension de la montagne de Chabre, un passage dans les gorges de la Méouge, mais surtout, une fin en apothéose, avec une course d’orientation dans la vieille ville de Sisteron, au pied de la citadelle : « Si tu as le temps demain, va y faire un tour, c’est superbe ! » conseille un concurrent d’Ernst&Young à un staffeur qui n’a pas vu cette portion de l’itinéraire. C’est donc vers 10h30 que cette dernière journée s’achève pour les premières équipes. Au camping de Sisteron, les attendent de quoi reprendre des forces, mais aussi de quoi se détendre : de la pétanque sous le soleil, et une dégustation de produits régionaux. Finalement, de quoi leur faire oublier le douloureux réveil du matin et donner à cet après midi un goût de vacances.

Le podium

Le podium

Et les vainqueurs sont…
Mais le moment très attendu de cette fin de journée est aussi l’ultime cérémonie, et la remise des prix aux vainqueurs de la semaine ! Meilleur grimpeur, vainqueur de la course d’orientation, vainqueur trail, vainqueur VTT, vainqueur du vote  général ! C’est l’équipe Total-ESSEC qui a remporté cette édition du Raid, tout un symbole, puisque c’est la première fois qu’une équipe mixée (composée à la fois d’étudiants et d’un représentant d’une entreprise) remporte le Raid Centrale Paris. Elle est suivie de l’équipe des Ultra Légers Motorisés (ENS Ulm), vainqueur étudiante, dont chacun des membres est reparti avec un aller-retour en vol long courrier pour la destination de leur choix, offert par Air France. Enfin, en troisième position, on retrouve Ernst&Young. La diffusion des photos de Centrale Num, et du film NX est suivie par une série de remerciements émouvants, tintés aussi d’humour, du président du Raid, Vincent Delevallé, pour tous les concurrents : « Vous êtes passés par des moments durs, où vous nous avez détestés, quand par exemple,on vous a fait passer en VTT par des endroits où clairement ça ne passait pas en VTT. Mais aujourd’hui, on vous voit avec le sourire, contents, et c’est ce qui nous rend heureux, nous le staff. ». Des remerciements pour la région aussi, la fanfare, Centrale Num et NX, mais aussi pour le staff dont cette dernière journée marque la fin d’une aventure de près d’un an. La soirée continue une partie de la nuit, dehors, autour d’un buffet entre concurrents et organisateurs, et au son de la fanfare, mais aussi de la chanson désormais célèbre de l’équipe Axelle Raid (sur l’air de « Sensualité » d’Axel Red) : « J’aime, j’aime, tes descentes, tes montées, tes montagnes enneigées, le VTT sous la pluie, Raid Centrale Paris ! ». De belles images, des souvenirs incroyables qui resteront longtemps dans la mémoire de toutes les personnes présentes lors de cette XIVe édition.