Une journée mouvementée !
La journée commence par le plus long trail du Raid, 12,5 km qui permettent aux concurrents de s’élever au-dessus du Lac de Serre-Ponçon. Cap sur le chapeau Napoléon, une jolie curiosité géologique constituée d’une corniche prenant la forme d’un bicorne lorsqu’on le regarde par en bas. Il ne pourra malheureusement être gravi par les concurrents, pour cause de neige ! Oui, en ce début de raid, c’est encore un peu l’hiver ! Le froid et la neige tombée abondamment la nuit ont eu raison d’une partie de l’itinéraire (et des quelques tentes), obligeant le PC Course à éviter les passages trop haut, et donc à raccourcir la journée. L’hospitalité de la région prend tout son sens en cette journée, puisque plusieurs villes mettent à disposition de l’organisation des salles pour les checkpoints, qui se transforment presque, d’ailleurs, avec l’aide d’un canon à chaleur, en sauna. Opération réchauffage de doigts, et les concurrents laissent libre cours à leur imagination pour trouver la meilleure façon de porter une couverture de survie. L’ambiance se réchauffe, et le principal sujet de conversation devient le signaleur numéro 13, ennemi des raideurs n°1 de la journée. Manquant d’informations à cause de la modification subite du tracé, celuici a annoncé une descente 200 m après son poste, alors qu’il restait aux concurrents l’essentiel de la montée du challenge du meilleur grimpeur de la journée ! Ne manquant pas d’autodérision, Augustin deviendra, plus tard l’un des personnagesfétiches d’NX, puisqu’il effectuera régulièrement des apparitions dans les films de fin de journée. Fièrement parvenus au camping d’arrivée après cette dure étape, les concurrents s’adonnent ensuite au Biathlon (course à pied/tir à la carabine) pour l’acti-fun du jour, très en accord avec la météo ! Après cette journée glaciale, le staff organise des navettes vers une grande surface spécialisée en matériel de sport, permettant aux concurrents de se rééquiper et pour certains de profiter d’affaires sèches.

 

La journée VIP
Mais cette deuxième journée du Raid est également la journée VIP du Raid, la journée qui accueille une quarantaine de VIPs (accompagnateurs des concurrents entreprises, responsables des ressources humaines ou de la communication), venus encourager leurs équipes, mais également se mettre à la disposition des concurrents étudiants, pour répondre à toutes les questions qu’ils peuvent se poser, mais aussi pour leur proposer, à termes un stage. « La journée VIP, c’est le symbole de la rencontre étudiant-entreprise sur le Raid », raconte Giulio Foresto, vice-président côté entreprise du Raid. Et ces échanges entre les équipes prennent des formes parfois très originales, comme par exemple des petites annonces déposées dans une boîte et lues en cérémonie. Ces échanges de petits mots, comme « Merci à EDF pour le shampoing », témoignent des liens qui se créent entre les équipes. « Le Raid, ça représente tout ce qu’il faut pour qu’une entreprise marche bien, un bon esprit d’équipe, du soutien, et c’est exactement ce que recherchent les entreprises, des gens qui savent travailler en équipe, persévérer et s’accrocher sans s’arrêter avant d’arriver à l’objectif » déclare Quentin Debray (ENSTA Paristech)

 

La soirée au Quatro

La soirée au Quatro

Soirée au Quatro
Pour terminer cette journée sous le signe de la rencontre, les concurrents sont conviés à un dîner placé, en fonction des attirances exprimées par les étudiants pour les entreprises partenaires du Raid, l’occasion de partager expériences, et questions autour d’un repas de qualité. Hervé Biausser, directeur de l’ECP, félicite l’ensemble des staffeurs pour l’organisation d’un tel évènement. Le 1er adjoint du maire de la ville de Gap nous honore par sa présence.