« Si le handicap peut faire son cinéma, c’est grâce à vous ! » C’est en rendant hommage aux étudiants initiateurs, réalisateurs et acteurs des 91 films en compétition que Christian Grapin, directeur de TREMPLIN Etudes-Handicap-Entreprises a ouvert la 7e édition du challenge vidéo handicap Tous Hanscène le 28 mars dernier. Retour sur une cérémonie riche en émotions.

 

Depuis 7 ans, Tous HanScène rassemble étudiants, écoles, universités, lycées, CFA et entreprises autour du 7e art. Des acteurs et des soutiens fidèles pour ce challenge unique en France. « Alors que neuf nouvelles entreprises se sont lancées dans l’aventure cette année, d’autres sont à nos côtés depuis 4 ans et même depuis 5 ans pour Nokia », a précisé Christian Grapin.

Honorant sa promesse formulée lors de la précédente édition, le challenge a d’ailleurs décidé de récompenser ce soutien avec un tout nouveau prix : le Prix Fidélité. « Tous HanScène permet de stimuler des étudiants handicapés, ou non, à faire des vidéos dont certaines ont un niveau professionnel. Il y a encore beaucoup de chemin à faire pour que le handicap ne soit plus considéré comme un frein mais comme un générateur de talent : ce challenge aide à faire changer les choses », a-t-on indiqué chez Nokia.

Une fidélité qui caractérise aussi les partenaires médias dont le Monde des Grandes Ecoles et Universités, aux côtés de Tous HanScène depuis la première édition.

« Continuez à faire des films ! »

Saluant le « très beau travail réalisé par les étudiants, tant sur le fond que sur la forme », la nouvelle directrice de l’UGC Ciné Cité Paris 19 a ouvert la cérémonie, faisant place à un palmarès foisonnant. Sept catégories ont ainsi été distinguées : Arts et Essais, Humour, Innovation Technologique, Sport, Vie étudiante, Vie professionnelle et Vie quotidienne. Les traditionnels Prix du Public, Prix Coup de cœur et Prix de la mobilisation étaient aussi au rendez-vous, tout comme deux prix exceptionnels récompensant la qualité cinématographique des réalisations : le Prix Mention Spéciale et le Grand Prix du Cinéma.

De l’émotion et du kiff !

L’occasion pour les lauréats de s’exprimer sur les raisons qui les ont poussés à mettre en scène le handicap dans leurs court-métrages. « Notre projet a été orienté vers l’ouverture, la bienveillance et l’humanité car on croit à la force du cinéma pour créer du dialogue sur le sujet du handicap » ont ainsi affirmé les élèves d’Audencia, distingués parmi 17 films dans la catégorie Arts et Essais. « C’est une façon de montrer comment on travaille et comment on rigole au collège. Si Franck Dubosc (parrain de l’édition) veut nous embaucher, on est prêts ! », ont continué les collégiens de l’USI de l’IME de Vire sur Lot, benjamins de l’édition.

C’est du sérieux

Cette septième édition a également permis de mettre en lumière l’application EZYMOB initiée par les élèves de Polytech ParisSud et visant à favoriser l’accès aux transports en commun pour les déficients visuels. « Nous voulons accompagner le handicap dans la vie des étudiants et les aider à accéder aux études supérieures » ont indiqué les vainqueurs. Preuve de l’impact grandissant du challenge, l’ISEG a même décidé cette année de faire de Tous HanScène le sujet d’un workshop. « Idée, scénario, montage, tournage : nous avons eu 3 jours pour réaliser notre film. Notre objectif : montrer qu’il n’y avait pas de différence entre une personne handicapée ou non dans l’enseignement supérieur » ont déclaré les vainqueurs de la catégorie Vie étudiante.

MO-BI-LI-SES

Trois prix de la mobilisation ont ensuite récompensé les trois établissements (parmi les 450 en lice !) qui ont le plus mobilisé leurs communautés estudiantine, académique et administrative au cours de la phase des votes. A la clé : une subvention pour mettre en œuvre un projet en faveur du handicap validé par Tous HanScène.

On n’attend pas Patrick ?

La cérémonie s’est clôturée sur la remise de deux prix exceptionnels récompensant la qualité cinématographique des réalisations. Des prix dévoilés en vidéo par Franck Dubosc, parrain engagé de cette 7e édition et prêt à se mobiliser auprès des étudiants distingués par le concours. « Continuez à faire des films, on ne sait jamais si je peux servir ! » a-t-il conclu. Alors, à vos objectifs !

And the winners are…

Prix du public : ASFO Grasse avec la vidéo TECH MANE
Catégorie Arts et Essais: Audencia – Nantes- Ça fait du bien
Catégorie Humour : IME de Vire – Vire sur lot – Bref, j’ai passé un an à l’USI
Catégorie Innovation Technologique : Polytech Paris Sud – Maman, j’ai encore raté le train
Catégorie Sport : ESIEE – Paris – De l’autre côté
Catégorie Vie étudiante : ISEG – Paris – Y’a-t-il vraiment une différence ?
Catégorie Vie professionnelle : South Champagne Business School – Troyes – Et si on inversait les rôles ?
Catégorie Vie quotidienne : Grenoble Ecole de Management – Une journée comme les autres 

Prix Coup de Coeur du Jury : ESCP Europe – Motus
Grand Prix du Cinéma : Burgundy School of Business – A vue d’oeil
Prix Mention Spéciale Lycée Kerraoul – Heureux qui comme ULIS
1er Prix de la mobilisation : ENSCR – subvention de 2 000 €
2e Prix de la mobilisation : CFA ACE – subvention de 1 500 €
3e Prix de la mobilisation : VetAgro Sup – subvention de 1 000 €