Le Groupe EDF est engagé dans une ambitieuse politique de renouvellement et de développement de ses compétences, notamment techniques. Jeunes diplômés Bac +2/3, Gilles Gateau, Directeur compétences et performance sociale du Groupe, vous dit tout sur les opportunités et la gestion de vos parcours.

 

Gilles Gateau, Directeur compétences et performance sociale du Groupe EDF

Gilles Gateau, Directeur compétences et performance sociale du Groupe EDF

Quels sont les enjeux d’EDF en matière de recrutement ces prochaines années ?
Notre premier défi est le renouvellement de 25 à 30 % de nos effectifs d’ici 2015 suite à des départs à la retraite. Ce taux pouvant atteindre 40 % dans les métiers techniques de la production. Ce sont notamment les spécialistes qui ont mis en place le programme électronucléaire français dans les années 70 qui arrivent à la fin de leur carrière. Outre le renouvellement, il y a donc un fort enjeu de transmission de compétences, de savoir, de pratiques. Les recrutements viendront également accompagner notre développement.

 

 

Dans quels métiers recrutez-vous des techniciens ?
Dans le nucléaire pour l’exploitation et la maintenance des installations : sécurité industrielle, chimie, essais, protection de l’environnement. Dans la distribution, pour des fonctions de maintenance et d’exploitation. Dans le commercial pour nos relations clients. Nous les recherchons aussi pour de nouveaux métiers dans les énergies nouvelles ou la maitrise de la demande d’énergie. Nos métiers changent en permanence : par exemple dans la distribution, le remplacement prochain de tous les compteurs en France par de nouveaux compteurs « communicants » sera une évolution importante. Enfin, même si près de 9 recrutements sur 10 concernent nos métiers techniques, ils peuvent nous rejoindre selon leur spécialisation dans les fonctions support : RH, juridique, finance, SI, achats.

 

Quelles perspectives leur offrez-vous à plus long terme ?
Notre stratégie RH identifie trois priorités qui auront un impact sur les parcours de nos collaborateurs. D’abord un fort accent sur le développement des compétences. Chaque nouvel embauché est accueilli dans l’entreprise, souvent suivi par un tuteur et intègre une de nos « Académies des métiers » qui concerne tous les « entrants dans le métier », qu’ils soient nouvel embauché ou salarié en mobilité. Il peut ensuite se former tout au long de son parcours, allant jusqu’à des « formations promotionnelles » prises en charge par l’entreprise pour préparer un Master et devenir plus rapidement cadre ou ingénieur. La seconde priorité est le développement de notre système de reconnaissance : politique de rémunération et performance sociale (qualité de vie au travail, sécurité, santé, fierté d’appartenance à une entreprise socialement responsable et assurant des missions de service public). Enfin, nous sommes très engagés pour développer la diversité, avec un effort particulier sur la féminisation des équipes. Nous recrutons ainsi 25 à 30 % de jeunes femmes.

 

EDF recrute environ 1 800 Bac +2/3 par an
Dans la production :
Plus de 800 dans le nucléaire
Plus de 100 dans l’hydraulique
Plus de 50 dans le thermique
400 à 500 dans la distribution
30 dans les fonctions transverses
Plus de 4 % des effectifs du groupe sont en alternance, dont 45 % préparent un diplôme Bac +2/3

 

 

Energy Day, Une journée de rencontre avec le Groupe EDF
EDF organise son cinquième Energy Day le mercredi 9 novembre 2011 à la Grande Halle de la Villette à Paris.
Étudiants et jeunes diplômés peuvent s’inscrire sur le site
www.edfrecrute.com.
Les candidats retenus – en fonction de l’adéquation de leur profil avec les besoins du Groupe – recevront une invitation nominative. « Les candidats pourront rencontrer plus de 300 de nos collaborateurs représentant nos métiers et activités, et les filiales étrangères. Ils pourront échanger de manière simple et directe sur leur quotidien, leur métier, les parcours, nouer de premiers contacts. »

 

3 questions à Florence Schreiber, ,Directeur des Ressources Humaines de la Direction Production Ingénierie (DPI) d’EDF

 

Combien de jeunes diplômés Bac +2/3 la DPI prévoitelle d’embaucher dans les années à venir ?

Florence Schreiber

Florence Schreiber

La DPI recrute de l’ordre de 1 100 techniciens par an dans toute la France. Nous intégrons également de nombreux étudiants en alternance, avec pour objectif qu’un quart de nos recrutements soient issus de l’alternance.

 

Pour quels métiers et parcours ?
Nous recrutons principalement des techniciens pour l’exploitation et la maintenance (mécanique, électrique, automatisme) de nos installations, mais aussi des techniciens chimistes et essais, en environnement et radioprotection, ainsi que dans les métiers du génie civil ou des télécoms. Nous avons recensé une centaine de métiers à DPI. Cette diversité est synonyme de parcours riches pour les techniciens. Dans le cadre de notre dispositif « Défi formation », nous les accompagnons dans leur développement pour passer de l’exploitation à l’ingénierie, de l’hydraulique au nucléaire ou encore devenir cadres.

 

Quels diplômes ciblez-vous ?
Les BTS mécanique, BTS SIRA, BTS MI, BTS ou Licence électrotechnique, DUT génie électrique ou encore DUT génie thermique. Deux diplômes sont plus recherchés car plus rares : BTS Génie civil et BTS ROC (réalisation ouvrage chaudronnés). Tous nos jeunes embauchés sont formés au cours de leur intégration aux savoir-faires spécifiques à l’exploitation de nos installations nucléaires, hydrauliques ou thermiques à flamme. Ce qui fera donc la différence est leur personnalité, leur capacité d’apprentissage et leur motivation.

 

Sophie Lequipe (BTS Contrôle industriel et régulation automatique), chargée d’affaires à la centrale de Saint Laurent

 

Comment avez-vous « rencontré » EDF ?

Sophie Lequipe

Sophie Lequipe

En postulant pour préparer mon BTS en apprentissage. J’ai beaucoup apprécié de découvrir le monde professionnel, de mettre en application ce que j’apprenais en cours durant ma mission en tant que technicienne automatisme à la centrale de Chinon.

 

A quel moment vous a-t-on proposé un emploi ?
Mon apprentissage s’est bien passé, tant au plan académique que relationnel et professionnel. Mon tuteur m’a annoncé en mai que je pourrais être embauchée si j’obtenais ,mon BTS. Nous avons réfléchi au poste qui correspondrait à mon profil et à mes souhaits. Il m’a proposé une immersion au service modification ingénierie du parc, et j’ai été embauchée en août 2008 à la centrale de Saint Laurent. EDF est une entreprise très attentive à ses salariés. J’ai été bien épaulée tant durant la préparation de mon BTS que ma prise de poste.

 

Quel est votre métier de chargée d’affaires ?
Je suis chargée des modifications pour tout ce qui est électrique comme les capteurs ou câbles. Je réalise l’analyse des risques, vérifie que le programme de surveillance est en place. Depuis 18 mois, je suis responsable des contrats électriques et gère les relations avec les entreprises prestataires. Une centrale est adaptée en permanence, le rythme de travail est donc soutenu et motivant. Nous travaillons en temps réel, sommes toujours dans l’action et le relationnel, et formés régulièrement pour nous développer.

 

ADF