Daniel Malouf a mené l’ensemble de son parcours au sein du Groupe Auchan, un groupe qui fait confiance et qui lui a donné l’opportunité de porter des PROJETS DE TRANSFORMATION AMBITIEUX avec des équipes. Directeur de la division e-commerce depuis 2010, ce diplômé de l’INPG pilote avec succès la transformation digitale de l’enseigne quinquagénaire.

DANIEL MALOUF (INPG 91), directeur de la division e-commerce d’Auchan

DANIEL MALOUF (INPG 91), directeur de la division e-commerce d’Auchan

Qu’est-ce qui a guidé votre parcours ?
Je cherchais un métier plutôt opérationnel. Le secteur de la grande distribution recrutait des ingénieurs pour développer la logistique et la supply chain. Le Groupe Auchan m’a fait confiance et m’a offert l’opportunité de prendre de plus en plus de responsabilités, ma formation d’ingénieur m’a donné la capacité à structurer des projets, à y intégrer de multiples dimensions. De la logistique et la supply chain, je suis passé à l’organisation et à la conduite du changement, un poste complètement transversal où je donnais du sens aux projets, les accompagnais et validais leur déploiement. Ce job m’a permis de connaître très bien l’entreprise. J’ai ensuite repris la DSI France puis internationale jusqu’en 2010. Ce qui me motive ce sont les challenges à relever, les projets de transformation humaine plus que le côté technique, que je mets au service des finalités.

 

En 2010, vous créez la division e-commerce
J’ai eu la chance de démarrer quelque chose de nouveau et de prendre la tête d’une petite équipe chargée de proposer un cap en termes d’e-commerce et de cross canal. L’équipe s’est largement étoffée tout en gardant son esprit start-up au sein d’un grand groupe. Nous avons intégré des compétences et savoir-faire venant de l’extérieur pour qu’ils viennent irriguer l’entreprise. Ce qui les a convaincus, c’est l’ambition du projet et le dynamisme qu’ils ont perçu chez nous. Nous sommes aujourd’hui une PME de 1 000 personnes au sein d’un groupe de 300 000 personnes, dont 200 pour les services d’appui, marketing, offre, SI, et 800 pour la logistique. Ce qui est exceptionnel dans cette entreprise qui a des habitudes de fonctionnement depuis 50 ans, c’est cette démarche de souplesse et d’agilité, cette capacité à avancer avec des petites équipes qui me semble être à très forte valeur ajoutée. Nous commençons à accompagner les pays, la Chine, la Russie, la Pologne et le Luxembourg, dans le développement de leur expertise e-commerce.

 

« La culture est en train de changer mais on voit tout le chemin qu’il y a encore à faire. »

Quels types de profils recrutez-vous pour accompagner cette transformation digitale ?
Nous avons recruté des diplômés d’écoles de commerce, avec des compétences en web marketing, des profils pour développer des offres produits plus larges. Nous avons intégré des ingénieurs pour la supply chain, des profils avec un peu de séniorité pour le contrôle de gestion et la finance. Basés à Lille, nous avons la chance de pouvoir recruter dans les écoles locales et nous avons fortement développé les stages et l’alternance. Le développement informatique est au coeur de notre métier, nous recrutons de nombreux développeurs – jeunes diplômés et confirmés. En lien avec les évolutions de comportement des habitants, Auchan a l’ambition d’être reconnu comme un e-commerçant référent, et d’être le meilleur du cross-canal en accompagnant ses clients dans leurs nouveaux comportements. La stratégie de la division e-commerce a consisté à développer en même temps le e-commerce et le cross canal en allant chercher une posture de leader en cross canal et à ajouter une 3e dimension qui était de faire du site Auchan.fr, l’unique portail de la marque. Ce média à fort trafic est devenu un portail de notoriété et de visibilité pour la marque et apporteur de trafic pour le e-commerce et pour les magasins.Il figure depuis un an dans le Top 15 des sites e-commerce en France. Tout au long de cette  démarche, Daniel Malouf s’est appuyé sur son passé d’ingénieur, pour comprendre l’intérêt de la technique et la mettre au service des finalités.

 

L’humain, un chantier essentiel
Le premier enjeu du cross canal c’est l’humain. Le digital est entré massivement dans les comportements et il faut intégrer totalement le digital, créer des routes digitales pour avoir un maximum de clients qui utilisent et le site et les magasins. Une transformation pas si simple à opérer dans une entreprise où prédomine depuis 50 ans une culture de retail classique, qui nécessite de comprendre l’usage des technologies, du mobile et notamment de la géolocalisation. Daniel Malouf a mis toute son énergie à faire comprendre la réalité des enjeux au sein des comités de direction. « La culture est en train de changer mais on voit tout le chemin qu’il y a encore à faire. »

 

Chiffres clés
302 500 collaborateurs dans 16 pays
CA : 62,1 milliards (2013)

 

A.M.O.

 

Contact
recrutement@auchan.net