Pep's

Pep's

Samedi 26 mars, à l’Espace Julien a eu lieu la 4e édition du Festival des Massiliades, manifestation musicale organisée par les élèves de l’École Centrale Marseille. Après de longs mois de préparation, le jour fatidique est enfin arrivé. Et quel Spectacle !

L’an dernier, plus de 500 personnes étaient venues applaudir Kaballah, Debout sur le Zink, Crowne et Redlight. Cette année, les spectateurs étaient encore au rendez-vous pour apprécier le spectacle offert par les 4 groupes qui se sont succédés.

Un choix d’artistes variés

Tout d’abord, Crumb, groupe de rock marseillais formé il y a une dizaine d’années, a fait résonner sa musique forte et dure. Leur a succédé la formation anglaise A State of Mind. Le groupe de hip-hop a mis une ambiance sans pareil. A coup d’ « expérience sociale » (selon les termes du chanteur), ils ont rapidement fait entrer toute la foule dans un état de transe avec un jeu de scène travaillé et des instrumentistes à la présence scénique sans égale. Ce fut alors à Pep’s de monter sur scène, la tête d’affiche, qui interprétait pour la 2e fois en live son nouvel album comprenant son single « Ma gueule ». Là encore, l’émotion fut au rendez-vous et tout le monde a pu être touché par les textes forts du chanteur grenoblois qui a terminé par son tube « Liberta ». Avant le dernier groupe, la fanfare de l’Ecole Centrale, la Farigoule, a pu se produire, à la grande joie de ses fans centraliens. Enfin, Les Monstroplantes ont fermé la marche, et n’ont pas failli puisque l’intégralité de la salle dansait et vibrait au son cuivré de ce groupe et à la voix du chanteur charismatique. Le groupe a d’ailleurs terminé par une session acoustique au beau milieu des spectateurs. L’un d’entre eux a eu le privilège de les accompagner avec sa trompette.
Tous, groupes, spectateurs, invités ont souligné l’accueil excellent que leur a réservé l’équipe menée par les trois responsables Sarah Fabre, Marina Malgrange et Arnaud Breloy. Après le passage de chaque artiste avaient lieu, bien sûr, les traditionnelles séances de dédicaces et de vente de goodies : on soulignera le succès des albums d’ASM et des T-shirts des Monstroplantes.
Encore une fois, le plus gros évènement culturel du bureau des Arts de Centrale Marseille a été une véritable réussite. Pour un prix réduit comparé à bien d’autres festivals l’équipe des Massiliades a réussi cette fois encore à proposer un spectacle attractif avec des styles très différents, aux accents marqués.

Au-delà de la musique

De plus, cette année, le festival a noué un partenariat fort avec l’association Échanges Phocéens, qui travaille avec les jeunes des quartiers défavorisés de Marseille. L’objectif est simple : leur faire découvrir la culture sous toutes ses formes. C’est dans ce cadre qu’une dizaine d’adolescents ont pu gratuitement assister au festival. Ils sont par ailleurs en train de préparer un tremplin musical, encadré par des membres de la team organisatrice du festival, qui devrait avoir lieu en automne.

Et après ?

C’est sur ces bonnes ondes que l’équipe des Massiliades va s’acheminer vers la préparation de la 5e édition, qui aura probablement lieu au début du printemps 2012. Cette équipe vous attendra nombreux, pour un programme toujours plus riche et surprenant. Cette année, après une campagne publicitaire importante, avec plus de 2 000 affiches collées dans les rues de Marseille, le festival des Massiliades a prouvé qu’il était un rendez-vous important de la scène marseillaise…

Alors, rendez-vous en mars prochain, pour encore une fois, vivre la riche expérience musicale des Massiliades !

 

Contact :massiliades@listes.centrale-marseille.fr
www.massiliades.fr
www.myspace.com/massiliades