Négociateur, il l’est assurément. Mais pas que ! Fonction clé en amont de la production, le directeur des achats, en moyenne et grande entreprise, occupe une place désormais stratégique auprès de la direction générale afin de doter l’entreprise des meilleurs outils qui la rendront plus compétitive mais rentable, en réduisant les coûts.

© Alphaspirit - Fotolia

© Alphaspirit - Fotolia

Une fonction à fort potentiel
Le directeur des achats occupe une place privilégiée dans l’organigramme de l’entreprise. Ses missions : définir et mettre en oeuvre la politique d’achats de l’entreprise en liaison avec la direction générale ; garantir la réalisation des objectifs qualitatifs, quantitatifs, organisationnels et financiers en matière d’achats de produits et/ ou de services. Comment ? Par un encadrement rigoureux du département achats, la négociation des dossiers stratégiques, la gestion et le pilotage de projets achats, et le suivi précis des fournisseurs et des performances achats de l’entreprise. Un rôle qui le place comme un interlocuteur privilégié au sein du comité de direction.

 

La charnière entre les métiers de l’entreprise
La fonction du directeur des achats s’appuie sur quatre piliers : les hommes, les fournisseurs, le marché et la stratégie de l’entreprise à moyen et long terme. Il occupe une position centrale dans l’élaboration de la stratégie de l’entreprise grâce à un périmètre d’intervention très large : approvisionnement, logistique, mais aussi parfois marketing. Une fonction « touche à tout » qui implique une grande diversité de compétences techniques, humaines et personnelles. Ses connaissances produits, administratives, financières et juridiques liées à sa maîtrise des techniques de négociation en font un manager hors pair. Des qualités qui offrent au directeur des achats toutes les clés pour évoluer au sein de l’entreprise à des postes de direction : directeur commercial, technique, industriel… En avant toute !

 

Le b.a.-ba du directeur des achats
Multicompétent, voire omnicompétent, les profils de directeur des achats sont très recherchés ! Mais ne devient pas directeur des achats qui veut. Des bases solides, pédagogiques mais surtout pratiques, s’avèrent indispensables pour évoluer à ce poste :
• Be fluent english : la maîtrise de l’anglais est incontournable, mais pas seulement. La pratique d’une autre langue en liaison avec l’activité de l’entreprise peut être appréciée, notamment dans un contexte de mondialisation de l’activité.
• Cultivez-vous : une bonne culture économique, tant au niveau national qu’international, est le coeur de l’activité achat.
• Droit devant : un solide bagage juridique lui sert à articuler au mieux les négociations contractuelles avec la direction juridique.
• Une tête bien faite : une bonne formation supérieure ou spécialisée dans les achats (DESS, ESAP) est souvent un passage obligé.
• Faites vos gammes avant : une expérience de 10 à 15 ans dans les achats est nécessaire, notamment dans la gestion des stocks et la gestion en flux tendus. Un bagage complet qui lui offre une vision globale de l’activité… essentielle pour la compétitivité de l’entreprise.

 

L’éphéméride du directeur des achats
MÉTÉO : horizon clair, ciel dégagé au sein de l’entreprise.
FÊTES :
• Saint Yves, le 19 mai, saint patron des juristes
• Saint Michel, le 29 septembre, patron des commerçants
DICTON : « Songez bien qu’un achat mal fait, est une double perte. » Pensées et maximes de Félix Guillaume Marie Bogaerts [Félix Bogaerts]
ÉVÉNEMENT : salon e-achats, au CNIT La Défense, sept-oct 2015
LOISIRS :
• Lecture : La lettre des Achats – http://www. lettredesachats.com/
• Associatif : Club des Acheteurs de France – http://www.cdaf.fr/outils/cdha.php

 

VC