Décider, organiser, communiquer : telles sont les missions principales du Directeur de la Communication. Manager créatif et innovant, il participe activement à la mise en oeuvre de la politique de l’entreprise.

 

Un créatif et un innovateur
Le Directeur de la Communication développe la création, la qualité et la cohérence des formes et contenus de communication interne et externe. Garant de techniques et de méthodes, il élabore ses messages en  déterminant quelle image de l’entreprise mettre en avant. Pour cela, il procède à l’analyse des publics auxquels il s’adresse et détermine leurs besoins pour élaborer des actions de communication pertinentes. A l’écoute du monde, il est donc aussi un créatif, un visionnaire sachant précéder les attentes diverses et versatiles de cibles en interne et en externe. Sa créativité s’exprime dans l’élaboration des messages et dans les moyens utilisés pour les transmettre. Innovateur par nature, il génère de nouveaux vecteurs de communication.

 

Un manager pluri-compétent
Si la créativité est l’un de ses points fort, celleci est subordonnée à sa rigueur d’organisation qui fait de lui un gestionnaire avisé. Il encadre des professionnels (experts et prestataires) aux fonctions multiples : relation presse, RP, évènementiel, communication interne, web,… Recruteur de talents, c’est un superviseur, un meneur d’hommes et un coordinateur. Ambassadeur et porte-parole de sa société en externe, il a pour mission, en interne, de fédérer et de motiver les salariés en instaurant une véritable culture d’entreprise.

 

Le CV idéal ?
Formation : Grande école de commerce ou de communication, IEP, aster universitaire avec une dominante communication. Le CELSA et HEC Paris sont des références.
Profil : L’accès à la fonction requiert au moins 10 ans d’expérience dans la communication. Une expérience dans un grand groupe ou une institution avec des problématiques BtoB ou environ.
Rémunération : Le salaire moyen est de 85 K€ environ.En fonction du profil de la structure et du secteur il peut s’élever jusqu’à 120 K€/an.

 

Un chef d’orchestre stratégique
Il a une connaissance parfaite de la politique de l’entreprise dont il accompagne les changements. Il bâtit des plans de communication annuels fixant les objectifs, les cibles, les messages, les discours et les actions à mettre en place. Réactif, il sait les réorienter et se caractérise par sa flexibilité et son adaptabilité. Généralement membre du Comité de Direction, il intervient régulièrement aux côtés des autres équipes dirigeantes et bénéficie ainsi d’une rare approche transversale de l’entreprise : c’est un interlocuteur de poids dans la conception et la production des messages qu’elle véhicule.

 

Des défis pour demain
Des outils qui réinventent la com’
Radio, TV, presse : les outils traditionnels doivent être soutenus par les nouvelles technologies. Le web, l’exploitation des réseaux sociaux et le M marketing ouvrent la communication à des perspectives incroyables.
La communication responsable
La communication devient le reflet de l’engagement des entreprises pour l’environnement. Il ne s’agit pas de surfer sur la vague du développement durable mais d’optimiser les supports de communication en modifiant radicalement les réflexes de création.
Le parrainage et le mécénat
Parrainage et mécénat permettent de valoriser l’image de l’entreprise auprès de ses interlocuteurs publics et privés, de fidéliser la clientèle et d’améliorer la cohésion en interne. Ce sont des outils efficaces et motivants encore trop peu exploités.

 

CW.