Le stage de fin d’études est un moment essentiel de la formation d’un ingénieur. Il constitue une véritable première expérience professionnelle d’une durée de 5 mois minimum, qui conduit un étudiant à une insertion rapide dans le monde du travail. A l’ECE Paris, le stage de fin d’études dure 5 mois minimum à partir de février.

Le stage de fin d’études débouche dans pratiquement 50 % des cas sur une embauche
Les missions confiées au stagiaire doivent être en conformité avec le projet pédagogique, comme le confirme Christophe Baujault, Responsable de la majeure systèmes embarqués de l’ECE Paris et coordinateur des stages en deuxième et troisième année du cycle ingénieur : «  Le stage de dernière année représente la clôture d’un cycle, c’est le passage du monde académique vers le monde professionnel. La majorité des élèves sont embauchés dans l’entreprise dans laquelle ils ont effectué leur stage, c’est la raison pour laquelle il doit se faire en adéquation avec son projet professionnel. » Pour les élèves qui ne savent pas vers quoi s’orienter Christophe Baujault conseille de se poser des questions de base : « Dans quels domaines je souhaite travailler plus tard ? Dans quels types d’entreprises ? Grandes ? Petites ? Start-up ? Quel type de métier, R&D, Conseil, ingénieur d’affaires,… ? Dans quelles technologies je souhaite développer mes compétences ? Le stage de deuxième année peut également servir d’essai avant celui de dernière année ».La vision d’une entreprise : Extia, parrain de la promotion 2013 de l’ECE Paris

 

D’une façon générale on trouve les stagiaires
de l’ECE Paris dans tous les secteurs d’activités. L’ECE Paris propose plus de 5 000 offres de stage et permet aux élèves de bénéficier de son réseau d’anciens et d’entreprises partenaires. Pour Arnaud Frey, Président de l’entreprise Extia, parrain de la promotion 2013 de l’ECE Paris : « Ce stage constitue une expérience enrichissante pour le CV et distingue le jeune diplômé des autres candidats issus de la même formation. Il est donc nécessaire de le choisir avec soin et d’en tirer le meilleur profit. De plus, le stage de dernière année est important pour nous, dans la mesure où il s’agit aussi d’une aide à l’orientation efficace et constructive pour l’élève-ingénieur. Certes, il n’est pas toujours évident de faire son choix face à la variété d’offres de stages proposées par les entreprises. Néanmoins, nous recommandons aux élèves de prendre en considération les critères suivants pour leur permettre de faire leur choix : les missions proposées, l’accueil de l’entreprise et le niveau de responsabilité. Nous conseillons aussi aux élèves de privilégier la qualité pour leur stage de dernière année, car il s’agit d’un véritable tremplin pour leur future vie professionnelle. De surcroît, il vaut mieux garder une logique dans le choix des stages : c’est pourquoi nous leur recommandons de choisir « LE » stage utile et cohérent avec leurs études et leurs objectifs professionnels futurs. »

 

Le point du vue d’une étudiante de l’ECE Paris
Cléa Duhec, étudiante à l’ECE Paris actuellement en troisième année du cycle ingénieur, est spécialisée dans les Télécoms et Réseaux. Elle effectue son stage de fin d’étude chez Bouygues Télécom à Vélizy au déploiement Réseau Mobile : « Ce stage me permettra d’avoir une vision encore plus concrète de la vie dans cette entreprise. Nous ne sommes quasiment plus étudiant, le diplôme et donc la vie active est très proche. Ce stage va donc être important pour acquérir un maximum de compétences à valoriser à la sortie. Ma formation m’a apporté une base technique et souvent théorique. Les stages permettent de découvrir ces applications dans les métiers des entreprises, ce que l’on souhaite et, peut-être encore plus important, ce que l’on ne souhaite pas faire une fois notre diplôme en poche, dans quel type de société, dans quel domaine, dans quel pays, etc. »

 

Par Caroline Ripoll,
Attachée de presse, ECE Paris – Ecole d’ingénieurs