Communiqué de presse :

Le Conseil national de l’enseignement supérieur de la recherche (CNESER) s’était exprimé le 20 mars dernier en faveur de la reconnaissance de la formation de premier cycle de Sciences Po comme équivalent au grade de licence au niveau national. Il vient d’être attribué par un décret du 18/05/2018 publié au Journal officiel le 20/05/2018.

 

Un passeport pour la mobilité

La reconnaissance du grade de licence est importante pour les étudiants souhaitant poursuivre leurs études dans d’autres établissements en France et à l’international. L’éligibilité aux concours administratifs dans d’autres pays s’en trouve également facilitée.

Frédéric Mion, directeur de Sciences Po se félicite de la décision du CNESER : « Cette reconnaissance est le fruit d’un travail de longue haleine mené par les équipes du Collège universitaire sous l’égide de sa doyenne Bénédicte Durand. Nous sommes très fiers de cette consécration qui donnera un passeport de mobilité renforcé à nos étudiants en premier cycle. »

Désormais, Sciences Po délivre les deux diplômes équivalent aux grades universitaires en formation initiale : la licence après un premier cycle et le master après un deuxième cycle. Par ailleurs, Sciences Po délivre le diplôme national du doctorat en troisième cycle et l’habilitation à diriger des recherches.

 

La consécration d’une nouvelle ambition pour le premier cycle

Cette reconnaissance consacre la qualité du bachelor de Sciences Po créé il y a dix ans. Il reconnaît en particulier celle de son nouveau format lancé à la rentrée 2017, fruit d’une une vaste réforme menée de 2015 à 2017. Ce nouveau bachelor vise à réaffirmer l’identité de la formation du premier cycle autour d’un engagement humaniste et scientifique. Pour donner davantage de lisibilité au diplôme, une refonte des contenus pédagogiques a été menée à partir de trois piliers : exigence académique, ouverture internationale et engagement civique.

Désormais les étudiants suivent un parcours de formation progressif structuré autour de trois années correspondant chacune à des attendus pédagogiques clairement prédéfinis :

  • Une première année d’apprentissage des méthodologies et des disciplines fondamentales,
  • Une deuxième année d’approfondissement et de prise d’autonomie avec le choix d’une majeure : “Économies et sociétés”, “Humanités politiques” ou “Politique et gouvernement”,
  • Une troisième année à l’international sous la forme d’un séjour universitaire ou d’un semestre d’études complété par un semestre de stage, à l’étranger.

Tout au long de ces trois années, les étudiants s’engagent dans un parcours civique qui permet une réelle implication dans une mission d’intérêt général au contact direct des publics.

Un “Grand écrit”, évaluation finale écrite, vient valider ce cursus de six semestres de 180 ects et donnera lieu à la délivrance du nouveau diplôme de Bachelor à partir de 2020.