Communiqué de presse:

Le Colloque annuel des écoles d’ingénieurs de la CDEFI, accueilli en région Bretagne au sein de l’INSA Rennes et de l’ESIR, avec la participation de l’ECAM Rennes – Louis de Broglie et de l’université de Rennes 1, s’est déroulé les 1e et 2 juin 2017.

 

Notre conférence se félicite de la forte mobilisation des écoles d’ingénieurs : 127 d’entre elles étaient représentées et plus de 170 personnes étaient inscrites à ces journées.

Pour cette troisième édition, la CDEFI a proposé dès l’ouverture une conférence plénière prolongée d’une table ronde sur l’Impact de la transformation numérique sur les formations : quelles compétences sont-elles nécessaires ? Les interventions de messieurs Jacques Fayolle (CDEFI), Denis Jacquet (Observatoire de l’Ubérisation), Gautier Triffault (Accenture) et Christian Colmant (Commission des titres d’ingénieur) ont mis en exergue la nécessité de faire évoluer constamment les formations eu égard aux évolutions sociétales et technologiques et aux besoins des entreprises. Il a été rappelé que 40 % des métiers actuels sont amenés à muter ou à disparaître. Il est ainsi indispensable de former les plus jeunes générations à « apprendre à apprendre » tout au long de leur vie, de leur permettre d’acquérir des compétences transversales et un esprit critique avéré.

Cette première matinée fut suivie de six ateliers aux thématiques variées.

Les participants ont ainsi pu échanger sur la question de l’attractivité internationale des formations d’ingénieurs et réfléchir à la délivrance de leurs diplômes sur leurs campus à l’étranger afin de répondre à la demande croissante des étudiants et partenaires internationaux.

Un atelier relatif aux pédagogies innovantes et le numérique a été l’occasion de réfléchir aux nouvelles modalités de formation et de découvrir des outils numériques dédiés à la pédagogie.

Un atelier prospectif sur l’émergence d’instituts technologiques a permis de s’interroger sur les regroupements actuels et leurs limites.

Un atelier sur le lien formation – recherche a mis un accent particulier sur la question de l’enseignement à l’innovation, qui constitue une véritable ouverture vers la recherche. Des infrastructures pour l’innovation ont également été présentées.

Au cours d’un atelier consacré à la mise en sécurité des établissements d’enseignement supérieur et de recherche, il a été rappelé les principales consignes en la matière et des établissements de nature différente ont dévoilé quelques bonnes pratiques.

Enfin, les participants ont exprimé leurs attentes en matière d’autonomie et de contrats de site lors d’un atelier dédié.

Lors de la deuxième journée du colloque, Emmanuel Perrin, chargé des données presse à la CDEFI, a présenté le premier panorama des écoles d’ingénieurs mettant ainsi en avant les chiffres clés des établissements que la CDEFI représente.

Une seconde conférence plénière sur la formation de l’ingénieur du 21e siècle fut organisée. Jean-Louis Billoët (ENSAM) Eric Anquetil (INSA Rennes), Jihed Flifla (ECAM Rennes – Louis de Broglie), Maryline Boizard (université de Rennes 1), François Bodin (université de Rennes 1) et Gildas Avoine (INSA Rennes) ont présenté les grands défis à relever et des partenariats innovants pluridisciplinaires entre des écoles d’ingénieurs, une école d’art, une école de management ou encore une faculté de droit.

Les temps forts de ces rencontres, alimentés de débats entre les participants et les conférenciers, ont été ponctués de moments de convivialité tels que la photographie de groupe, la découverte ludique de la ville de Rennes et enfin le dîner dans un cadre bucolique.

Salué par l’ensemble des convives, le Colloque annuel des écoles d’ingénieurs fut désigné par certains participants comme « une formation continue » leur permettant de répondre à leurs interrogations et d’alimenter de nouveaux axes de réflexion.

La CDEFI remercie chaleureusement l’ensemble des intervenants ainsi que ses partenaires pour leur aide précieuse dans l’organisation de cet évènement : M’hamed Drissi, directeur de l’INSA Rennes, Christophe Wolinski, directeur de l’ESIR, Hubert Maitre, directeur de l’ECAM Rennes – Louis de Broglie et David Alis, président de l’université de Rennes 1 ainsi que leurs équipes.

Nous adressons également nos remerciements à Bernard Pouliquen, vice-président de l’enseignement supérieur, de la recherche et de la transition numérique au conseil régional de Bretagne, et Thierry Terret, recteur de l’académie de Rennes pour leur présence et allocutions.

En attendant la quatrième édition du colloque en 2018, la CDEFI renouvellera ses instances le 16 juin 2017.