Communiqué de presse :

Le 26 octobre dernier, la Chambre Nationale des Huissiers de Justice (CNHJ) a inauguré son nouvel Institut National de formation des Huissiers de Justice (INHJ), en réponse aux évolutions de la profession. A compter de juillet 2022, les métiers de commissaire-priseur et d’huissier de justice seront amenés à fusionner pour donner naissance à la profession unique de « commissaire de justice ». Le nouvel INHJ (Institut national de formation des huissiers de justice) a pour vocation d’accompagner cette transition (dans le sillon de la création de la Chambre nationale des Commissaires de Justice le 1er janvier 2019), en préfigurant la future formation initiale.

 

Avec la création de l’INHJ, la Chambre nationale a souhaité renouveler en profondeur le dispositif pédagogique qui accompagne le stage de deux ans requis pour pouvoir présenter l’examen professionnel d’huissier de justice. Si la logique de formation (fondée sur l’alternance entre la présence dans les études et des journées de cours) reste inchangée, la philosophie et les contenus pédagogiques ont profondément évolué.

 

Modernisation du dispositif de formation

Désormais, le programme de l’INHJ couvrira la totalité du programme de préparation à l’examen professionnel, à travers une succession de modules de formation associant, chaque mois, deux journées en « présentiel » et une journée en apprentissage à distance.

Des conférences et des webinaires complèteront le dispositif pédagogique, qui s’appuiera sur la plateforme d’apprentissage en ligne Academys.fr, mise à disposition de l’INHJ par les Editions juridiques et Techniques.

Autre nouveauté de l’INHJ, la création d’une clinique du droit des huissiers de justice,

100% en ligne. Ouverte au public, elle permettra aux particuliers de soumettre des questions qui seront traitées par les stagiaires sous la responsabilité d’un huissier de justice.

Préfiguration de la future formation de commissaire de justice

L’INHJ représente un effort pédagogique sans précédent pour la Chambre nationale et préfigure, selon le président Patrick Sannino « l’un des chantiers fondamentaux de la nouvelle Chambre nationale des commissaires de justice, celui de la formation initiale et continue ». En effet, à partir du 1er janvier 2019, la question de la formation sera au centre des préoccupations de la nouvelle Chambre nationale des Commissaires de Justice qui remplacera les actuelles organisations représentatives des huissiers de justice et des commissaires priseurs judiciaires.

Pour marquer cette transition, les stagiaires en deuxième année suivront la « formation spécifique » permettant d’acquérir la qualification de commissaire de justice ; ainsi, dès l’obtention de leur examen professionnel, ils pourront accéder au nouveau statut de commissaire de justice. Les huissiers de justice et commissaires-priseurs judiciaires ayant suivi cette formation (sans dispense) deviendront commissaires de justice le 1er juillet 2022.

L’INHJ bénéficie d’un partenariat avec la Caisse des dépôts – Banque des Territoires et les Editions Dalloz.

Un partenariat entre l’INHJ et les éditions Dalloz
Les éditions Dalloz s’associent à la naissance de l’INHJ. Partenaire historique des professions juridiques et consciente de la place de la formation dans l’évolution des métiers du droit, elles souhaitent contribuer au succès du nouvel Institut. A partir d’aujourd’hui, jusqu’à la fin de l’année, une nouvelle newsletter Dalloz huissiers de justice, spécialement conçue pour la profession, sera diffusée toutes les semaines par la Chambre nationale des huissiers de justice. Tous les stagiaires, bénéficieront, par ailleurs, jusqu’à la fin de l’année, à un accès illimité à la base Dalloz huissiers de justice.