« Lorsque les ch’tis débarquent chez les berrichons »

Le futur Campus Centre d'HEI - site de Balsan

Le futur Campus Centre d'HEI - site de Balsan

27 juin 2011 – 17 heures. La première pierre du Campus Centre d’HEI (Hautes Etudes d’Ingénieur) à Châteauroux en Indre a été posée, alors que son ouverture est prévue pour Septembre 2012.

Genèse d’une collaboration inter-régionale

L’histoire commence dès 2006, alors que les représentants de la région Centre, de l’Indre et de Châteauroux évoquent leur ambition de développer une formation d’ingénieur par apprentissage afin de répondre aux besoins de formation supérieure et à la demande de compétences des entreprises locales et régionales. De son côté, HEI réfléchissait également à un projet de formation d’ingénieur par l’apprentissage. C’est ainsi que le destin d’HEI, grande école d’ingénieurs privée de Lille, s’est lié à celui des berrichons et plus précisément à celui des castelroussins …  « En résumé, c’est l’alliance entre une volonté politique et une stratégie d’établissement », déclare Christophe Martin, directeur de la Chambre de Commerce et d’Industrie Territoriale de l’Indre. « Il s’agit d’un réel tournant dans l’histoire de notre école », souligne Jean-Marc Idoux, directeur général d’HEI.

Une formation axée sur la mécatronique

Les étudiants recrutés seront principalement sélectionnés parmi les DUT et les BTS compatibles avec une formation d’ingénieur, et dans une moindre mesure parmi les CPGE scientifiques et technologiques. La sélection s’opérera sur dossier suivie d’entretiens. La formation se décline sur trois années avec un rythme d’alternance évolutif : 1 mois/1 mois en 1ère année, 2 mois/2 mois en 2e année et 6 mois/6mois en 3e année, jusqu’à l’obtention du même diplôme, certifié CTI (Commission des Titres d’Ingénieur), que les étudiants issus des campus lillois.

L’ouverture de cette nouvelle filière a permis à HEI d’introduire une nouvelle dominante : la mécatronique, spécialité qui devrait répondre efficacement aux problématiques du tissu industriel régional et local. En effet, cette discipline est fortement sollicitée dans les secteurs de l’aéronautique (16 000 emplois en région Centre), de l’automobile (1er employeur régional – 20 000 emplois) et de l’agroalimentaire (3e employeur régional avec 460 entreprises dans ce secteur). De plus, les projets de recherche sur la mécatronique seront menés en collaboration avec l’université d’Orléans.

Un projet largement soutenu par les collectivités locales

Ce projet audacieux et coûteux s’est construit avec le soutien de la Chambre de Commerce et d’Industrie Territoriale (CCIT) de l’Indre et de son Centre de Formation Supérieure d’Apprentis, du Conseil Régional du Centre, du Conseil Général de l’Indre, de la Ville de Châteauroux, de l’Etat et du FEDER, et en coordination avec l’Université d’Orléans.

Campus Centre : un site de prestige

Le campus sera installé en plein centre étudiant de Châteauroux dans l’ancienne manufacture textile Balsan, recensée au patrimoine industriel de l’UNESCO et propriété de la CCIT depuis 2010. Sa réhabilitation dans le respect des normes architecturales et environnementales possède un coût de 15 millions d’euros, financés à 90% par les fonds des collectivités locales, de l’Etat, de l’Europe, et de la CCIT de l’Indre.

Le projet en chiffres
1ère promotion d’une trentaine d’étudiants – 60 étudiants à terme
Recrutement de 10 à15 personnes pour l’administration et l’encadrement pédagogique
15 entreprises locales se sont déjà engagées à prendre un apprenti dès Septembre 2012
Budget de réhabilitation du site de Balsan : 15 millions d’€
Budget de fonctionnement : 2 à 3 millions d’€

 

AB