CONFIDENCES POUR CONFIDENCES

 

Fiche d’identité :
Clément Bardoux, 24 ans, bac +4 en Management des entreprises et centres de profit à l’IFAG Lille en alternance

 

Quand il n’est pas en train d’étudier ou de travailler dans son entreprise en alternance, Clément Bardoux (BAC +4 de Management des entreprises et centres de profit à l’IFAG Lille) entraîne des équipes de basketteuses en herbe et passe ses étés aux quatre coins du monde à enseigner l’anglais à des enfants. Rencontre avec un jeune homme engagé, ambitieux et très occupé. – Par Barbara Boye

 

Une vie à 100 à l’heure !

À la suite d’un DUT Techniques commerciales et d’une licence en Management des organisations, Clément enchaîne avec une formation en Management des entreprises et centres de profit à l’IFAG, en alternance. Des semaines studieuses rythmées par les matchs et les entrainements de basket des benjamines et minimes dont il s’occupe. Un sport qu’il pratique lui-même depuis l’âge de 5 ans, après s’être essayé à « tous les sports qui existent ». Un quotidien exigeant qu’il peut mener de front grâce au soutien de son école qui l’a aidé à aménager son cursus en fonction de son contrat de professionnalisation. Mais non sans sacrifices : « j’ai peu de temps pour moi mais le jeu en vaut la chandelle ! ».

Capture d’écran 2016-09-22 à 21.14.55

Le volontariat ? Un choix de vie

D’autant plus qu’il y a quatre ans, le volontariat lui est apparu comme une évidence. « Je savais que j’avais eu de la chance dans ma vie et qu’il était important de donner quelque chose en retour ». En pleine quête de sens après le divorce de ses parents et deux échecs d’orientation, Clément a en effet ressenti le besoin de donner un sens et de la valeur à ses expériences et ses connaissances. « C’est toujours mon moteur aujourd’hui » insiste-t-il. Depuis, le jeune homme consacre ses étés à l’éducation d’enfants, de l’Inde à l’Equateur en passant par la Sicile et le Botswana.

« Je ne veux pas que mes études se limitent au simple but d’avoir un bon salaire et une belle maison. »

 

Lost in Ecuador

Il se rappelle notamment d’un épisode en Equateur. « Alors que je devais rejoindre un volontaire au terminal de bus de Quito, je me suis trompé de personne. Je suis donc parti avec un total inconnu. J’ai pris un bus et discuté avec lui pendant 1h30, pensant me rendre sur le lieu du projet. Lorsque j’ai appelé l’association pour la prévenir que j’étais bien avec le volontaire, la directrice m’a averti que ce n’était pas le bon et a alerté la sécurité du terminal pour me retrouver. De retour à Quito, un garde armé et en gilet pare-balles m’a attrapé et amené à la personne que je devais rejoindre initialement. Pendant 3 heures j’étais donc devenu la personne la plus recherchée, ou presque, de Quito ! »

 

Et pour la suite ?

Fort de ses expériences, l’ultime objectif de Clément demeure de monter sa propre entreprise… sans pour autant abandonner ses engagement. « Jamais ! » insiste-t-il, « c’est comme une drogue pour moi ». Entre marketing, investissement / réinvestissement et reprise de société, l’entreprise de Clément sera à son image : polyvalente. Avant ca, il s’envolera pour le Sénégal, après une formation avec son employeur et le Réseau Habitat et Francophonie (RHF), où il se consacrera aux bailleurs sociaux pendant 6 mois.

 

Portrait Chinois
Un animal : le papillon, symbole de la légèreté de vivre et du changement personnel
Un pays : l’Inde sans aucune hésitation
Une devise : « Education is the most powerful weapon which you can use to change the world » – Nelson Mandela
Une cause : les enfants et l’éducation, c’est primordial. La sensibilisation à l’environnement également car je suis persuadée que si on éduque bien les plus jeunes, les problèmes de notre planète vont disparaitre