Cet article a 2 années. Merci d'en tenir compte durant votre lecture.

Lorsque l’on pense aux étudiants en Bachelor, la première image qui nous vient à l’esprit est celle d’élèves jeunes, très jeunes. Ils ont pour la plupart entre 18 et 21 ans ! En parallèle, lorsque l’on pense à l’alternance, impossible de faire l’impasse sur les responsabilités qui incombent aux alternants. Et de ces deux constats jaillissent naturellement des interrogations inévitables : comment ces jeunes peuvent-ils grandir, s’épanouir dans un système où ils seront considérés comme des salariés à part entière ? Quels sont concrètement les avantages de cette filière pour leur avenir professionnel ?

 

Tapis rouge pour les étudiants et les jeunes diplômés

Il est loin le rythme de l’étudiant qui doit uniquement être présent en cours et réussir ses examens : l’alternance est une filière exigeante qui impose une cadence plus soutenue avec, pour le cas de l’EM Normandie, une semaine à l’école et trois semaines en entreprise. En plus des contraintes scolaires classiques, les alternants doivent aussi être professionnels et assidus lorsqu’ils sont en entreprise afin de répondre aux attentes de leurs employeurs et de tirer pleinement partie de leur formation. C’est donc parfois un lourd sacrifice, auquel il faut être préparé, mais qui en vaut la chandelle ! Ces élèves ont la chance de pouvoir confronter en permanence leurs acquis académiques à la réalité du terrain et sont rapidement impliqués dans des dossiers de fond. Un schéma indéniablement formateur et facilitateur pour décrocher un premier emploi puisque cette voie garantit un taux de placement de près de 95 % à l’issue du contrat. Il n’est donc pas surprenant que la filière reçoive un large plébiscite de la part des étudiants et de leurs parents qui, conscients des enjeux et des difficultés du monde économique actuel, recherchent des clés d’entrée sûres sur le marché de l’emploi via des programmes qui les dotent de tous les atouts nécessaires pour réussir. Cerise sur le gâteau, l’alternance permet à l’étudiant d’être exonéré des frais de scolarité et de percevoir un salaire oscillant entre 55 et 100 % du SMIC, voire plus selon la convention collective de l’entreprise.

L’Alternance avec un grand A !

Côté entreprises, on observe certaines difficultés à recruter en middle management sur des métiers émergents, notamment liés au numérique, ou dans des domaines pointus et, en guise de réponse, l’engouement croissant de ces dernières pour l’alternance. La filière est un moyen de former leurs futures recrues à des métiers spécifiques mais aussi à leur culture. C’est précisément pour répondre à cette problématique que l’EM Normandie lance à la rentrée 2016, deux nouvelles options en alternance accessibles en troisième année de son Bachelor en Management International : « développement d’e-business » et « commerce automobile », développée en partenariat avec l’ANFA1. Elles permettent de compléter les deux premières années axées sur l’acquisition de savoirs théoriques et l’ouverture internationale en mettant l’accent sur la professionnalisation. Un calibrage parfaitement en phase avec les attentes des recruteurs ! Pas étonnant donc au vu de tous ces avantages que les Bachelors en alternance aient le vent en poupe dans les grandes écoles ! Encore faut-il avoir une idée assez précise du métier que l’on souhaite exercer pour s’épanouir pleinement dans la filière. Mais là encore, les écoles rivalisent d’ingéniosité, à l’instar de l’EM Normandie qui propose à ses étudiants le parcours-carrière, dispositif progressif d’accompagnement vers l’emploi leur permettant de se découvrir et de mûrir sereinement leur projet professionnel pendant leurs deux premières années d’études avant de franchir le cap. 1 Association Nationale pour la Formation Automobile.

JDE N°78 p1-112

© EM Normandie

JDE N°78 p1-112

© EM Normandie

Par Khaireddine Mouakhar,
Responsable du Bachelor en Management International EM Normandie & Professeur en stratégie

Et Mathilde Brossier,
Directrice Relations Entreprises EM Normandie

Cet article a 2 années. Merci d'en tenir compte durant votre lecture.