Elle, Europe 1, Doctissimo… Lagardère active occupe une place centrale dans les médias français (mais pas que). Un n°1 de la production audiovisuelle qui, ainsi qu’en témoigne Anne Fauconnier (Dauphine 89, Histoire de l’art 91), Secrétaire générale d’Europe 1 et du Pôle Radio-TV, investit énormément dans… l’humain ! Par Jérôme Bourgine

 

3 caractéristiques rendant ce secteur d’activité passionnant pour un jeune talent ?

  • Les médias sont un secteur d’activité vaste, offrant bien d’autres métiers que celui de journaliste
  • Centré sur l’humain et le travail y sera toujours fait par des hommes et des femmes pour des hommes et des femmes
  • Enfin, il est extrêmement créatif et mouvant, ce qui finit de le rendre passionnant

 

3 atouts professionnels majeurs qui l’inciteraient à passer par la case Lagardère Active ?

  • C’est un groupe média mondialement connu et présent
  • Il permet de découvrir tous les médias : presse, radio, télé jusque dans les parties production et fabrication
  • La somme des talents qui y travaillent où y sont invités le rend particulièrement attractif

 

 

Qu’est-ce qui, selon vous, fait la particularité et l’intérêt du poste (finalement assez mal connu) de Secrétaire Général ?

Il est vrai que le périmètre du poste varie selon les entreprises. Ici, le Secrétaire Général est d’abord « au service » : des contenus comme de tous les opérationnels qui les mettent en œuvre. Je fais donc tout pour aider à ce qu’ils atteignent leurs objectifs en veillant aux aspects légaux, financiers, etc. Par ailleurs, en raison de sa connaissance globale des divers métiers et rouages de l’entreprise qu’il aborde sous tous ses aspects (des finances aux jeux d’antenne en passant par les archives ou encore – l’essentielle – négociation des contrats de grille), le Secrétaire Général est également appelé à participer à la mise en place de la stratégie globale.

On dit de vous que vous connaissez parfaitement l’âme d’Europe 1. Quels « petits suppléments » (d’âme) cette maison incarne-t-elle qui puissent « donner envie » ?

Mon poste m’a offert la chance de pouvoir m’intéresser à tous les aspects de l’entreprise. Or, ce qui est vraiment particulier à Europe 1, c’est le sentiment d’appartenir à une aventure collective exaltante, débutée il y a plusieurs décennies et qui se poursuit, 24h/24, sans relâche. Tous, nous servons, non pas un patron, mais un projet et une marque qui nous dépassent. Europe 1 est une PME au sein d’un grand groupe ; une entité ultra performante capable d’une grande solidarité, en période de crise ou lors des moments difficiles, durant les attentats par exemple. C’est impressionnant : comme si l’ensemble des personnes qui coopèrent ici ne formait plus alors qu’un seul être.

Qu’est-ce qui, dans votre propre expérience de ce groupe vous semble représentatif de sa capacité à faire évoluer ses collaborateurs ?

Comme je le disais, l’un des avantages du groupe est d’être présent dans l’ensemble du secteur médias. Pour ma part, en quelques années, j’ai connu (en évoluant !) les métiers de la presse puis de la photo avant de passer à l’audiovisuel. Les terrains d’expression y sont multiples et propices à la mobilité.

 

Secret de dirigeant / le jour où vous avez compris quelque chose d’essentiel sur le management des équipes : « Le jour où j’ai compris qu’être responsable d’une équipe, c’était aussi avoir la charge de la faire évoluer et grandir. Le rôle de toute entreprise et tout dirigeant étant – entre autres – de tirer en avant ses collaborateurs. Ce qui, de plus, se révèle être la meilleure manière de grandir soi-même. »

« Un poste, quel qu’il soit, c’est avant tout ce que l’on en fait ! »

Chiffres clés : CA : 962 M € / 3 107 salariés / 24 radios et 16 chaines TV dans le monde

 

Contact : www.lagardere.com/ressources-humaines/nous-rejoindre-191.html

Lagardère Active se réinvente via le digital