Commenter la situation dans laquelle se trouve l’équipe du PSG après la défaite subie face au Real Madrid sur l’angle managérial en partant d’une analyse de l’organisation de la structure est plus que tentant. La structure en question est une structure qui se voudrait charismatique mais qui tout en étant une structure bureautique devrait être, selon la théorie des organisations de Mintzberg, une structure technocratique. Quel charabia ! Par Giuseppe Zara, Responsable de la filière RH et du master RH à l’ESGRH de Paris et il est Directeur Fondateur de Res Homini Consulting.

 

En clair nous avons des acteurs (Crozier) qui interagissent entre eux avec un système d’information (Mintzberg) parallèle à celui installé par la structure (Weber).

Conséquence : ils se parlent sans se comprendre. A ce stade de la réflexion, un postulat est nécessaire : l’intérêt collectif doit primer sur l’intérêt individuel. C’est cette approche organisationnelle qui crée les conditions de succès d’un agrégat social qui est à l’origine une équipe. La culture d’entreprise, en mettant en avant ses rites et ses symboles, doit structurer le message institutionnel qui est la base de l’alignement du processus managériale. La stratégie n’a d’intérêt que si elle est déclinée au niveau opérationnel: la plus intelligente des stratégies ne sert à rien si elle ne se traduit pas dans les faits au travers de l’activité quotidienne de l’organisation.

Le rôle de l’opérationnel

D’autant que c’est au niveau opérationnel que l’avantage stratégique peut être effectivement obtenu : c’est là que sont déterminées comment les différentes composantes de l’organisation déploient effectivement les stratégies définies au niveau global de l’organisation. Nécessité de cohérence, de convergence des décisions opérationnelles : c’est la stratégie qui leur donne du sens. Logiques d’alignement, au sens anglo-saxon du terme : convergence et mise en cohérence avec la stratégie des actions menées aux différents niveaux de l’organisation.

Et plus précisément, du manager

La recherche d’alignement doit s’appliquer aux projets définis ensemble et coordonnés par le manager : chacun de ces projets doit être sélectionné, puis mené de façon à alimenter la mise en œuvre de la stratégie (théorie de la coordination managériale). Dans notre cas la sélection des projets, même quand elle est organisée, se fait souvent sur d’autres bases, l’exemple est la volonté individuelle de réussir (Neymar/Mbapé, versus Ronaldo/Marcelo).

Cette approche garantit que les projets individuels définis en amont et qui ne concourent pas à la mise en œuvre de la stratégie, ne mobilisent pas en priorité les efforts et les moyens disponibles (voir l’inefficacité des attaques du PSG menés par des individus isolés). La protection et la mise en valeur de l’intérêt collectif permettent ainsi de capitaliser sur les atouts humains de l’entreprise dans la mise en œuvre de la stratégie.

Conséquences sur le terrain…

L’institution PSG, en laissant la direction du club à un non décideur (son président actuel n’est pas légitime dans l’organisation car est l’amplificateur des volontés du propriétaire), rend inaudible la circulation de l’information stratégique.
Conséquence, même Dani Alves, qui n’est pas le plus concerné par l’analyse stratégique, a pu s’exprimer sur l’ambiance des vestiaires… c’est tout dire du manque de cohérence. Mais cela est une autre histoire.

 

Pour en savoir plus sur l’auteur :
Giuseppe Zara a assumé des responsabilités Ressources Humaines en France et à l’International, dans des groupes internationaux
À ce jour il est Responsable de la filière RH et du master RH à l’ESGRH de Paris et il est Directeur Fondateur de Res Homini Consulting.
Il est Docteur en Droit et Avocat au barreau de Rome en Italie spécialisé en droit du travail et droit social.
Il est consultant en management et stratégie  RH
Il a été D.R.H. Groupe, Directeur du Développement Ressources Humaines, R.R.H. opérationnel, Responsable de formation, Responsable Recrutement, Consultant interne RH et Coach
Il est bénévole au Resto du cœur dans la section « Accès au droit »