C’est reparti pour le Challenge du « monde des Grandes Ecoles et Universités » ! Pour la deuxième année consécutive, l’association Tremplin – Études, Handicap, Entreprises mobilise une équipe d’étudiantes et d’étudiants sportifs hyper motivés pour fouler les pistes de Charléty avec un seul leitmotiv : la gagne. Portrait de la Team Tremplin entre sport, handicap et fun.

Si Tremplin accompagne chaque année 350 à 400 lycéens et étudiants handicapés dans leurs études et leur insertion professionnelle, elle ne s’arrête pas là et oeuvre également pour qu’’une plus grande attention soit portée au handicap au quotidien. L’association est ainsi guidée par un principe de fond, celui d’inclurele handicap dans tous les moments de la vie et dans tous les évènements sociaux. Entrée en 2011 dans le monde du CDMGEU sous un volet professionnel, Tremplin a ainsi dès 2012 voulu jouer à fond la dynamique inclusive. Participer à ce grand évènement étudiant, oui, mais seulement à condition de pouvoir le vivre sous tous ses aspects : les rencontres entreprises et les tables rondes bien sûr, mais aussi la compétition sportive. Ne restait plus qu’à constituer une équipe : la Team Tremplin était née.

 

Pouvez-vous présenter la Team Tremplin ?
En 2012, j’ai mobilisé une dizaine d’étudiants en situation de handicap avec pour objectif de concourir dans toutes les épreuves : football et athlétisme avec notamment le 100 mètres, le 400 mètres, le 10 kilomètres, le saut en longueur et le lancer du poids : ils ont su se dépasser dans beaucoup de disciplines. Cette année, nous souhaitons étoffer la Team afin d’être durablement présents dans toutes les disciplines. Pour cela, nous pourrons évidemment compter sur l’équipe 2012 qui sera à nouveau au rendez-vous, plus motivée que jamais !

 

Quel souvenir gardez-vous de la première participation de l’équipe lors de la 4e édition du CDMGEU ?
Les membres de l’équipe en gardent un très bon souvenir et ont hâte de franchir à nouveau les portes de Charléty. Parce qu’ils ont été les premiers à tenter ce pari osé, ils ont un peu le sentiment d’être des pionniers et en tirent une grande satisfaction. Mais ils sont avant tout des jeunes et leur satisfaction première est bien d’avoir pu s’amuser avec d’autres étudiants sans forcément penser à représenter le handicap. Avec la gagne chevillée au corps, ils ont été heureux d’être associés à cet évènement sous une forme festive et sportive. Et c’est d’ailleurs la meilleure façon de sensibiliser concrètement au handicap. Je me rappelle encore de l’expression surprise d’étudiant lorsqu’un membre non-voyant de l’équipe s’est préparé à lancer le poids. Il croyait que c’était impossible et pourtant avec une aide humaine, il n’a eu aucun problème à réussir son tir.

 

Qu’attendez-vous pour cette 5e édition ?
Je souhaite qu’on y organise des tables rondes où entreprises, grandes écoles et universités se retrouvent sur le champ du handicap afin de mutualiser les différentes formes de mobilisation et d’échanger les meilleures pratiques de chacun. Il est en effet indispensable que les entreprises connaissent les actions et les difficultés des établissements supérieurs et inversement. C’est grâce à cette compréhension mutuelle que nous pourrons faire avancer la question de l’orientation et de l’insertion professionnelle des jeunes en situation de handicap. D’un point de vue sportif, j’attends qu’on aille toujours plus loin. A la demande des jeunes, nous allons constituer une équipe de basket-fauteuil qui dépassera la simple démonstration en organisant un tournoi. Nous espérons pouvoir rassembler étudiants handicapés et valides qui affronteront les représentants des différentes entreprises présentes. Notre conviction est simple : quand on oeuvre dans le champ du handicap, il faut aussi se centrer sur l’ensemble des citoyens : partie prenante de l’univers des personnes handicapées.

 

CW.

 

Contact :
contact@tremplin-entreprises.orgwww.tremplin-handicap.fr – 01.41.09.79.10