Depuis 32 ans, la Spi Dauphine organise une régate étudiante itinérante dans le Sud de la France. Toujours avide de nouveaux projets, elle aime relever de nouveaux défis : l’écologie en 2006 ou encore le parrainage d’une association caritative en 2013. Pour sa 33e année, elle s’engage aux côtés de la Fédération française Handisport. Son objectif : montrer que la voile est un sport accessible à tous.

Damien Seguin, porte drapeau de la délégation française lors des Jeux Paralympiques de Londres

Damien Seguin, porte drapeau de la délégation française lors des Jeux Paralympiques de Londres

Crée en 1977 la Fédération française Handisport (FFH) compte aujourd’hui plus de 31 786 licenciés. La pratique de la voile paralympique se développe à partir des années 80’ et c’est grâce aux nombreuses innovations techniques qu’elle est rendue possible. La Fédération française de voile la reconnaît comme sport officiel en 1991. Les athlètes non ou mal voyants ainsi que les personnes handicapées moteur ou physique respectant certains critères d’éligibilité sont habilités à participer. Ils s’affrontent sur deux types d’épreuves : une en solitaire sur classe 2.4mR et une à trois équipiers en classe Sonar.
Aujourd’hui la voile handisport ne cesse d’évoluer et voit son nombre de pratiquants grandir d’année en année. Les compétitions officielles se diversifient. En 2008 aux Jeux Olympiques de Pékin, le SKUD18 est choisi comme série de voile paralympique permettant la participation d’athlètes présentant un handicap lourd. Dans cette perspective d’évolution, la Spi Dauphine s’associe cette année à la Fédération Française Handisport afin de faire découvrir les pratiques de la voile handisport aux 600 concurrents de la régate et mettre fin aux préjugés qui font de la voile un sport élitiste. L’équipe organisatrice de la Spi Dauphine aura le privilège de recevoir durant la semaine de course le président de la FFH, Monsieur Gérard Masson et le responsable de la section voile, Monsieur Jean-Jacques Dubois, pour une conférence suivie d’un cocktail. Les professionnels de la voile handisport seront invités à participer à plusieurs manches de la régate.
Comme lors des épreuves des Jeux paralympiques, ils pourront affronter en temps réel les étudiants sur des bateaux de type Sonar pour les handicapés moteur et physique et sur des Dufour 365 pour les mal et non-voyants. La Spi Dauphine s’engage aussi auprès de l‘association Dauphine Solidarité Handicap de l’Université-Paris Dauphine.L’ensemble des étudiants en situation de handicape voulant participer à la course seront encadrés par des membres de la délégation handisport et leurs frais d’inscription seront offerts par l’organisation. Pour le Président de la Spi dauphine, Pierre- Alexis Ngo : « Recevoir une délégation de la Fédération Française Handisport durant le Challenge Spi Dauphine permettrait de faire découvrir aux amateurs de voile une autre facette de ce sport, praticable par tous et beaucoup plus accessible qu’il n’y parait. Il permettrait une ouverture d’esprit et une belle démonstration d’une passion des sports nautiques. »

 

Le Handisport en chiffres :
Création de la FFH en 1977
31 786 licenciés
1991 : la voile handisport
est officiellement reconnue

Le projet handisport de la Spi Dauphine :
• 1 conférence tenue par le président de la FFH : M. Gérard Masson
• 15 avril 2014 : cocktail handisport à Port Leucate

 

Dossiers d’inscription téléchargeables sur www.spidauphine.com

Université Paris Dauphine : 1 Place du Maréchal de Lattre de Tassigny – 75775 Paris Cedex 16
Pierre-Alexis Ngo : président de la Spi Dauphine – 06.63.70.57.65 – pierrealexis.ngo@spidauphine.com