Après une carrière dans de grands groupes, Céline Gillet (EM Normandie 96) se réoriente vers le monde de la coopérative agricole en rejoignant La SCARA. Numérique, conduite du changement, la Responsable Administratif et Financier expose les défis passionnants qu’elle relève dans son domaine.

 

Pourquoi avoir opté pour La SCARA ?

Entre la volatilité du marché et les aspects réglementaires, notre coopérative gère des dossiers pointus dans lesquels je m’épanouis. De plus, La SCARA propose à ses collaborateurs des missions et défis passionnants. J’ai pu travailler sur la mise en place de la politique RH ou l’accompagnement de l’évolution de nos experts en managers. C’est également très agréable de travailler avec un leader fort d’une vision.

 

En quoi le rôle de La SCARA est-il essentiel pour l’agriculture locale ?

Nous participons à la création de valeur pour tous les acteurs du monde agricole. La SCARA conseille et approvisionne ses adhérents en produits de protection des plantes, semences et fertilisants  et collecte et commercialise les céréales et oléo protéagineux. Son objectif est de valoriser les productions par la qualité afin d’assurer la croissance du revenu des adhérents. Nous disposons également d’une branche  services. Ainsi, nos collaborateurs offrent des solutions innovantes tout en veillant à intégrer un volet environnemental, car nous n’avons qu’une seule planète. Nous accompagnons les agriculteurs dans l’agriculture durable.

Qu’est-ce qui vous passionne dans votre métier de RAF ?

Le Responsable Administratif et Financier est un co-constructeur de business. Il accompagne les entreprises dans leurs projets et apporte une sécurité juridique. Il est aussi celui qui protège les savoir-faire et les compétences des collaborateurs. Il garantit un cadre opérationnel aux dirigeants quels que soient les aléas. C’est un métier passionnant et challengeant !

Le numérique vous aide-t-il à réenchanter votre marque employeur ?

Il est important de ne pas se noyer dans le numérique et de savoir garder son cap. Pour ce faire, nous avons repensé la communication inter-équipes avec des outils plus collaboratifs et plus intuitifs. Il faut également intégrer le fait que les compétences nécessaires au monde du travail ne seront plus les mêmes demain. C’est pourquoi nous accompagnons nos collaborateurs au quotidien.

Quels profils sont susceptibles de vous rejoindre ?

La SCARA recherche des spécialistes du pilotage industriel, des techniciens de maintenance, ainsi que des animateurs de projets. Nous sommes également intéressés par des profils dans le traitement small data pour réaliser de l’analyse prédictive. Nos métiers sont bouleversés par le numérique, c’est pourquoi nous nous ouvrons en recrutant également des collaborateurs issus d’autres secteurs d’activité. L’approche globale que nous adoptons nous amène à nous inspirer de nouveaux modèles.

Quelles valeurs EM Normandie vous a-t-elle transmis ?

Avant l’heure, l’école nous a appris à toujours rechercher l’océan bleu. C’est une métaphore pour désigner le marché de niche qu’il faut cibler pour générer de la valeur. EM Normandie m’a également inculqué la culture client, marché et qualité. Ce sont des valeurs importantes qui me guident au quotidien pour aider au mieux les équipes et mieux déplacer notre intelligence de travail. Enfin, l’école dote ses étudiants d’une coloration internationale qui m’est également utile aujourd’hui.

Chiffres clés : CA 2017 : 61M€ / 60 Collaborateurs / 84 % d’agriculteurs confiance qualité / 600 agriculteurs adhérents

Contact : contact@scara.fr

***

En savoir plus sur l’enquête de la rédaction ici 

#2MARQUEEMPLOYEUR / Et maintenant l’expérience collaborateur