ESSEC

 

Les grands challenges mondiaux que sont la gouvernance des pays et des entreprises, le développement durable, l’éducation, la santé, les migrations ou encore la démographie interpellent nos étudiants qui devront y répondre dans l’exercice de leurs responsabilités de manager.

Peter O’Connor Directeur de la Grande Ecole ESSEC

Peter O’Connor Directeur de la Grande Ecole ESSEC

Or aucun de ces challenges ne s’arrête à une frontière. Lors des prochaines années, la globalisation et les nouvelles technologies vont accélérer encore d’avantage la diversité que l’on pressent déjà dans tous les domaines : diversité des clients, des marchés, des mouvements financiers, des investissements, diversité des entreprises, diversité des valeurs, des conceptions, des modes de travail et même de la citoyenneté !

 

Comment mieux préparer nos étudiants à répondre à cette diversité qu’en leur permettant de vivre une expérience d’apprentissage dans un milieu où les cultures s’entrecroisent au quotidien ?
Pour un futur manager, il ne s’agit pas seulement de comprendre comment on implante une entreprise au Brésil ou à Dubai, mais d’être capable de travailler au sein de cette entreprise, au sein d’une équipe mixte constituée d’ingénieurs et de juristes, de médecins ou d’architectes, dont les origines culturelles et géographiques sont diverses. La salle de cours est l’antichambre de la salle de réunion où l’on apprend le management et le travail d’équipe à travers la discussion de cas, les projets de groupe, les missions d’études conduites dans des pays émergents tels que la Chine et l’Inde, les missions dans des ONG qui sont autant d’occasions d’apprendre à identifier ses propres valeurs et la force de ses liens culturels, que celle de ses partenaires. Au sein des classes de l’ESSEC cohabitent des étudiants issus des différentes voies de prépas rejoints en cycle master par des étudiants admis sur titre, français ou internationaux en grande partie économistes ou ingénieurs, mais aussi par des étudiants de l’ENS Ulm, Centrale, Saint CYR, l’ENSAE ParisTech et l’école du Louvre en Double diplôme à l’ESSEC ou encore des étudiants étrangers en échange ou en double diplôme à l’ESSEC. Ce « brassage » est aussi renforcé par la diversité académique et culturelle que représente le corps professoral. C’est du reste pour les étudiants un sujet d’étonnement : sur le campus ESSEC Singapour, les professeurs sont chinois, indiens, japonais… et le style d‘enseignement est différent. Mais cette diversité renforce l’ouverture et la créativité de nos étudiants, elle permet d’approfondir les disciplines étudiées et de développer leur agilité dans un monde en profonde mutation.

 

Par Peter O’Connor
Directeur de la Grande Ecole ESSEC