Prêts ? Feu, go, partez ! Le top départ est donné, l’heure de rentrée a sonné. Les étudiants en double licence cinéma et gestion de Paris 1 Panthéon-Sorbonne étaient dans les startingblocks ce 10 septembre à 14h. C’est officiel : la course au diplôme a commencé. Immersion.

Galerie Soufflot ©Service Communication Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Galerie Soufflot ©Service Communication Paris 1 Panthéon-Sorbonne

13h32

Salle D640. La destination est précise, le chemin un peu moins. La première fois, on croit chercher une aiguille dans une botte de foin. Ça impressionne toujours au début ce bâtiment cossu. Ce dédale de couloirs, cette hauteur de plafond et ces moulures qui courent le long des murs. Pas de doute, ce style architectural parisien est celui de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, une des plus grandes universités françaises.

13h40

Au détour d’une galerie, après les machines à café, la voici enfin cette salle D640. La réunion de pré-rentrée des L1, L2 et L3 en double licence cinéma et gestion ne commence qu’à 14h. Pourtant, 20 minutes avant, fourmillent déjà beaucoup d’étudiants. Les jeunes recrues sont repérées : au garde-à-vous, elles s’arment de courage en silence, prêtes à livrer bataille. Les vétérans qui entrent en dernière année sont plus décontractés. Affalés par terre, ils se comportent en expérimentés.

14h00

L’heure tourne. Deux femmes approchent soudain, les bras chargés. « L1 ? », claironne l’une, « L2 et L3 ? », enchaîne l’autre. Elles tendent les habituelles brochures de présentation en noir et blanc aux intéressés, qui y jettent un coup d’œil rapide, pressés de rentrer dans la salle. Ils se chamaillent déjà les places. Mais très vite, le choc des promotions est à nouveau en action. Les petits nouveaux devant, attentifs, carnets de notes sortis ; les anciens, au fond, bavards et agités. « Et toi tes vacances ? », « J’espère qu’on aura un bon emploi du temps cette année », « J’ai déjà envie de retrouver dans mon lit ! » …

14h09

Quand Monsieur Lafay, responsable pédagogique pour la partie gestion, prend la parole, les conversations se calment à peine. Il se présente, introduit brièvement le cursus et sa spécificité. « Soyez conscients qu’il va falloir travailler dur », met-il en garde avant de les rassurer : « Nous sommes là pour vous aider à réussir ». Monsieur Binh, tout sourire, confirme. Ce responsable pédagogique côté cinéma n’hésite pas à blaguer sur son nom de famille atypique pour se présenter. Plus sérieuse, la responsable administrative souligne que les formalités ne doivent pas être prises à la légère. L’accompagnement non plus. « Surtout ne vous isolez pas. Nous sommes là pour vous écouter et vous aider. Nos portes vous sont grandes ouvertes. Des questions ? » Oh que oui ! Plusieurs étudiants lèvent le doigt. Les inquiétudes fusent : et le stage ? Et la validation ? Et les discussions reprennent de plus belle.

14h50

L’agitation ambiante ne s’apaise que lorsque cette jeune fille s’avance au-devant de l’assemblée. Elle a un message à faire passer. « Je sais à quel point on peut se sentir perdu et seul quand on arrive ici pour la première fois. J’en ai fait l’expérience l’année dernière. Alors je vous propose de briser la glace dès le départ et de se retrouver après cette réunion au Jardin du Luxembourg, pas loin, pour apprendre à se connaître ». Bonne idée ! Les applaudissements retentissent. L’audience est conquise. Les affaires sont déjà en train d’être rangées pour aller au point de rendez-vous. On peut dire que la rentrée commence bien !

 

Et pour vous, comment s’est passée la rentrée ?