Un Pôle Entrepreneuriat Etudiant Grand Ouest pour sensibiliser les étudiants de 2 universités et 5 écoles à l’esprit d’entreprendre.

Des premiers pas
L’activité de recherche scientifique est apparue à l’Ecole navale dans le milieu des années 80 avec la nécessité de constituer un véritable outil de formation scientifique du niveau de l’enseignement supérieur, critère essentiel d’attribution du diplôme d’ingénieur selon les recommandations effectuées par la Commission nationale du Titre d’Ingénieur (CTI). La recherche a connu ensuite un essor particulier au milieu des années 90 lors de la professionnalisation des armées. Le premier thème scientifique mis en place, lié à l’hydrodynamique navale au sens large, a alors incité l’Ecole navale à se doter progressivement d’un corps d’enseignants chercheurs dont elle avait besoin, et du soutien scientifique nécessaire au démarrage de ses activités de recherche. D’autres activités, en informatique et en acoustique sous-marine se sont depuismises en place et, en 2000, les équipes de recherche ont fusionné pour créer l’Institut de Recherche de l’Ecole Navale, l’IRENav, institut pluridisciplinaire dont la thématique est orientée vers l’environnement naval.

 

A la maturité
L’IRENav est devenu le support essentiel de la formation scientifique au sein de l’Ecole Navale. Il est actuellement labellisé « Equipe d’Accueil » par le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (EA 3634) dans le cadre de la contractualisation 2014-2018 des laboratoires de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers (ENSAM). Les liens historiques entre la marine et l’ENSAM ont permis ce rapprochement qui s’est traduit par la mise en place d’une convention interministérielleen 2001. Cette relation privilégiée avec l’ENSAM s’appuie sur la mise en délégation d’enseignants du supérieur, professeurs des universités et maîtres de conférences, de l’ENSAM vers l’Ecole navale. Cette population d’enseignants chercheurs constitue l’ossature des ressources en enseignants chercheurs scientifiques de l’Ecole navale. Elle est complétée pour l’essentiel par des assistants d’enseignement et de recherche (AER), doctorants contractualisés par la marine nationale, et de doctorants financés par des organismes extérieurs. Ces doctorants sont inscrits à plusieurs écoles doctorales en fonction des spécialités. Plus récemment l’IRENav participe à l’élargissement de notre offre de formation en participant à des formations de niveau master (master recherche dans le domaine de l’hydrodynamique navale en partenariat avec l’ENSAM, mastère spécialisé en énergies marines renouvelables en partenariat avec l’ENSTA Bretagne, Télécom Bretagne et l’Université de Bretagne Occidentale).

 

Et une ouverture de plus en plus forte
Les recherches menées au sein de l’IRENav se développent en concordance avec la nouvelle dynamique régionale impulsée par la mise en place du pôle de compétitivité Mer à vocation mondiale et orienté vers la sécurité du milieu maritime. L’IRENav est l’un des partenaires fondateur de ce pôle, au même titre que les autres grandes écoles et industries de la place brestoise, et ce, dans le cadre de plusieurs thématiques (sécurité maritime, maintenance dans le domaine naval, exploitation des ressources énergétiques marines, environnement et génie côtier). Plus récemment, L’IRENav participe à la dynamique de l’Institut d’Excellence en Energies Décarbonées (IEED) France Energies Marines dédié aux énergies marines renouvelables. Plus généralement l’IRENav participe à différents groupements de recherche et développe des collaborations avec d’autres laboratoires et les grands acteurs du domaine de l’environnement naval, citons DCNS, THALES et Alstom Marine pour les industriels, l’ENSTA Bretagne, Telecom Bretagne, l’UBO, l’IFREMER, et les laboratoires de l’ENSAM – Arts et Métiers ParisTech pour

 

Les recherches de l’institut sont développées autour des thématiques suivantes structurées en deux groupes de recherche, composantes essentielles de la formation scientifique à l’Ecole navale :
• Modélisation et Traitement de l’Information Maritime (MOTIM)
• Mécanique et Energie en Environnement Naval (M2EN)

 

Par Christophe Claramunt,
professeur et Directeur de l’Institut de la Recherche de l’Ecole navale

 

Contact : christophe.claramunt@ecole-navale.fr