Le classement RePec de mars 2011, réalisé en partenariat par IDEAS et le département d’économie de l’Université du Connecticut, a classé l’EDHEC Business School première école de commerce française pour ses recherches en économie et en finance sur la base de ses productions académiques et leurs citations. L’EDHEC est ainsi la troisième institution académique française dans ce classement, après l’Ecole d’Economie de Toulouse et l’Ecole d’Economie de Paris.

 

Stéphane Gregoir

Stéphane Gregoir, professeur d'économie, directeur du Centre de recherche en économie et directeur de la recherche à l'EDHEC BS

Pourquoi une recherche en économie dans une école de commerce ?
De nombreux enseignements d’une école de commerce s’appuient sur les concepts et les outils de la théorie économique. Qu’il s’agisse de la gestion, du marketing, de la stratégie ou de la finance, l’économie les nourrit d’un ensemble de notions : de l’utilité du consommateur en marketing à la fonction de meilleure réponse dans un jeu dynamique en stratégie en passant par les systèmes de marchés incomplets en finance. L’objet de la théorie économique est souvent plus abstrait que celui des sciences de gestion. L’analyse économique procède par paradigmes qui permettent d’analyser d’un point de vue normatif ou positif des situations complexes et de fonder des choix, prendre des décisions. Ces paradigmes sont un point de départ que les sciences de gestion enrichissent en s’appuyant sur d’autres sciences telles que la psychologie, la sociologie ou la statistique pour traiter des problèmes concrets de l’entreprise. Ils interviennent aussi dans les diverses régulations qui s’imposent à elle.

Il importe que le praticien des sciences de gestion comprenne ces paradigmes et les hypothèses qui les sous-tendent pour en faire un usage responsable et efficace. La crise financière a rappelé qu’une maîtrise d’une technologie de gestion financière sans une compréhension des mécanismes de marché et des bases de la macroéconomie pouvait entraîner des catastrophes qui affectent la vie de millions de familles.

La stratégie de l’EDHEC Business School s’affirme dans son credo « Research for Business » qui souligne que les activités de recherche de l’école doivent permettre de produire des concepts ou des méthodes utiles pour l’entreprise et pour la société dans son ensemble. La recherche réalisée par les professeurs de l’école doit être validée par la communauté académique mais aussi se retrouver dans leurs enseignements. Ceci permet aux étudiants de connaître les questions en débat dans le domaine ou les techniques introduites récemment, ce qui peut être un atout pour le jeune diplômé. L’école ne forme pas d’économiste à proprement parler aussi ses thèmes de recherche en économie traitent de l’environnement de l’entreprise ou de questions à la croisée de la finance et de l’économie.

 

Les thèmes de recherche développés en économie et en finance à l’EDHEC
Les thèmes de recherche s’articulent autour de deux directions, liées à l’actualité. Une première porte sur la politique économique qui affecte l’environnement national et international de l’entreprise. L’influence des politiques fiscales ou le financement de la sécurité sociale ou de l’enseignement supérieur et leurs impacts sur les marchés de l’emploi ou des biens sont ainsi étudiés. Dans ces domaines, la recherche fournit une analyse des mécanismes en jeu et un ordre de grandeur des effets. A l’aide de modèles structurels, elle tente d’expliciter les solutions possibles et leurs conséquences. Il n’y a pas en général de solution unique. L’analyse économétrique permet de comparer l’ampleur des effets des réformes et de privilégier la moins  économie et finance en étudiant les questions de l’investissement dans l’immobilier des ménages, des causes de l’inflation et de leurs canaux de propagation, de la régulation des marchés financiers ou des modes de rémunération des patrons. Cette orientation est utile autant à l’entreprise financière pour améliorer ses produits et ses services qu’au consommateur pour prendre de meilleures décisions. Ces analyses aboutissent parfois à remettre en cause des pratiques des entreprises financières dans l’intérêt de tous.

 

Contact : stephane.gregoir@edhec.edu