Cet article a 6 années. Merci d'en tenir compte durant votre lecture.

Face au réchauffement de la planète, à la pollution et à l’épuisement des ressources naturelles, il est urgent de trouver de nouvelles sources d’énergie. L’innovation s’impose naturellement pour les entreprises qui doivent identifier les nouvelles filières technologiques. Gros plan sur les principales innovations par secteur.

L’augmentation de la population mondiale et la croissance des pays émergents laissent présager une hausse de 70 % de la demande mondiale en électricité d’ici 2020. De même, face à l’explosion des besoins et au tarissement des ressources en hydrocarbures, il faut dorénavant développer la production d’énergie à partir de ressources renouvelables et trouver des moyens pour limiter au maximum les pertes énergétiques et le gaspillage. Pour les entreprises, la recherche de nouveaux moyens de production énergétique est inhérente à leur stratégie de développement. Elle est révélatrice de sa capacité à innover et à transformer la gamme de ses produits et les façons de les fabriquer. Dans un monde fortement concurrentiel, l’innovation est un marqueur puissant de compétitivité.

L’hydrolienne : première énergie renouvelable
L’hydrolienne permet de produire de l’électricité de manière durable car sans émission de CO2. Les hydroliennes, qui convertissent l’énergie des courants marins en énergie électrique, sont immergées dans les zones à forts courants. La force de ces courants actionne les pâles de rotors et l’énergie mécanique produite est transformée en énergie électrique. Précurseur dans l’utilisation des énergies de la mer, EDF a lancé un projet de ferme hydrolienne dans les Côtes d’Armor, d’une capacité de 2 à 3 MW qui sera mise en service en 2012.

L’énergie solaire au zénith
L’énergie solaire connaît un fort développement par son application photovoltaïque qui ne génère ni émission de gaz à effet de serre ni déchets. L’électricité d’origine photovoltaïque représente moins de 1 % de la production mondiale d’électricité, mais ses capacités de production croissent chaque année de 40 %. La puissance mondiale installée pourrait atteindre 20 000 MWc en 2012.

Les développements en cours misent sur des procédés de fabrication des cellules solaires organiques plus performantes à base de nouveaux polymères et de matériaux nanostructurés.

Le souffle chaud de l’éolien
L’énergie tirée du vent alimente le réseau électrique. Les éoliennes installées aujourd’hui sont plus grandes et plus résistantes, d’autant que la taille d‘un rotor peut dépasser celle d’un terrain de football. L’implantation de sites offshore offre des opportunités de rendement énergétique avoisinant 40 % plus élevé que sur terre. La modernisation des parcs éoliens existants ou leur remplacement par du matériel de 2e génération accroissent la performance d’un site.

L’énergie nucléaire en première ligne
La France est le 2e producteur d’énergie nucléaire au monde “ avec une technologie prépondérante, celle des réacteurs à eau pressurisée. Les technologies innovantes passent par la mise au point de réacteurs et de cycles du combustible évolutifs. À l’avenir, les matériaux et le combustible seront soumis à des conditions sévères, en raison des hautes températures envisagées dans certains types de réacteurs. Le combustible devra donc combiner des caractéristiques de résistance mécanique et thermique sous irradiation.

La biomasse
L’énergie de la biomasse est tirée de la combustion de déchets forestiers, urbains et agricoles. Elle est utilisée pour produire de l’électricité, de la chaleur et du carburant (alcool ou biodiesel). Son utilisation permet d’éviter des coûts d’enfouissement et la contamination de la nappe phréatique. Les nouvelles technologies concernent les huiles pyrolytiques, le biodiesel, l’éthanol et le méthanol. Les recherches s’orientent vers des procédés de gazéification et de pyrolyse grâce auxquels on pourrait obtenir de bons rendements énergétiques. D’autres projets sont menés sur les procédés de production d’alcools utilisables comme carburants.

 

F.B

 

Cet article a 6 années. Merci d'en tenir compte durant votre lecture.