Copyright CESE

Depuis quelques années, le développement du numérique est venu percuter nos sociétés en transformant nos habitudes dans tous les domaines, et notamment celui de l’enseignement supérieur. Dans son avis sur « La pédagogie numérique : un défi pour l’enseignement supérieur», le CESE (Conseil Economique, Social et Environnemental) révèle l’urgence de la définition d’orientations claires et formule un ensemble de préconisations concrètes permettant l’engagement en faveur du développement du numérique. Cet avis, soumis le 24 février au vote de l’assemblée plénière du CESE, a été adopté à l’unanimité.

La digitalisation de l’enseignement supérieur constitue des opportunités pédagogiques. Le numérique permet de varier la présentation des savoirs afin de les adapter aux différents publics apprenants. En effet, par ses apports technologiques, le numérique rend possible la mise à disposition des ressources nécessaires au travail universitaire, ainsi que le suivi et l’accompagnement individualisé des étudiants. Cependant, son développement reste devant nous. Si le CESE soutient la dynamique engagée par le ministère en 2013 à travers la création de la plateforme France Université Numérique (FUN), il constate que de nombreux éléments relatifs au développement du numérique sont encore à entreprendre. Dans cette perspective, les préconisations du CESE s’articulent autour de trois objectifs principaux :

Structurer la stratégie nationale du numérique dans l’enseignement supérieur

Pour le CESE, FUN doit devenir le vecteur de la stratégie française. Cela passe par le développement d’initiatives internationales favorisant le développement de projets numériques universitaires aussi bien dans l’espace européen qu’à travers la francophonie. Au-delà, FUN et les autres dispositifs du numérique universitaire français doivent être mieux articulés. Le développement des Universités Numériques Thématiques (UNT) doit être poursuivi afin d’avancer vers la construction d’une offre de formation intégrant le numérique. Enfin, le développement d’une stratégie numérique globale suppose la constitution d’un écosystème rassemblant l’ensemble des acteurs participant à l’innovation par le numérique.

Ouvrir une grande négociation afin de mettre en oeuvre la pédagogie numérique

Pour le CESE, le développement de la pédagogie numérique passe par une meilleure valorisation et reconnaissance des métiers de l’enseignement supérieur. Les enjeux relatifs aux carrières, au temps de service des personnels et à la formation initiale et continue des personnels doivent être traités. Il apparait nécessaire d’ouvrir une grande négociation avec les représentants des personnels afin d’aboutir à des modalités de travail partagées par tous.

Accompagner les établissements dans la mise en oeuvre de la pédagogie numérique

Le CESE, soucieux de détecter d’éventuels obstacles au développement des expériences pédagogiques rendues possibles par le numérique, préconise qu‘une évaluation des structures et infrastructures nécessaires à la pédagogie numérique soit réalisée par l’ensemble des établissements. En outre, il recommande d’adapter les locaux et les équipements aux nouvelles pratiques et de créer des structures d’appuis techniques et pédagogiques afin d’accompagner les équipes enseignantes dans le développement de la pédagogie numérique. « Notre analyse met en exergue la nécessité d’enseigner autrement. Il ne peut pas y avoir d’utilisation véritable des TIC dans l’enseignement supérieur sans mutation pédagogique et celle-ci ne peut se faire sans formation des enseignants et réorganisation administrative des établissements », concluent les rapporteurs de l’avis.
Contacts :

Victor Boury – 01 80 50 53 14 / victor.boury@clai2.com
Emilie Humann – 01 44 69 54 05 / emilie.humann@clai2.com