La mutuelle UMC tire ses racines des valeurs humanistes portées depuis le XVIIe siècle, dont la solidarité, principe fondateur du mouvement mutualiste auquel elle adhère. DES VALEURS FORTES DEPUIS 40 ANS qui font aujourd’hui encore sa particularité et témoignent de l’engagement quotidien de Frédéric Bernard (ESCP DMSE 2003), son directeur général.

FRÉDÉRIC BERNARD (ESCP DMSE 2003), Directeur général de Mutuelle UMC © David BaKhoum

FRÉDÉRIC BERNARD (ESCP DMSE 2003), Directeur général de Mutuelle UMC © David BaKhoum

Quels changements actuels affectent votre secteur d’activité ?
Les mutuelles sont soumises à la fois à une pression réglementaire, fiscale et concurrentielle qui mène à une concentration de plus en plus poussée, ce qui n’est pas sans générer de profondes transformations… et donc un grand nombre d’opportunités. La forte concurrence rend également nécessaire de repenser notre Business Model à travers des expertises très pointues. Les métiers évoluent. L’innovation devient clé. Dans ce contexte en mouvement perpétuel, mon rôle est d’accompagner notre évolution dans le respect de la culture mutualiste et de nos valeurs, que représentent la solidarité et l’humanité.

 

« Se mettre au service des adhérents dans un esprit de convivialité et de solidarité. »

 

D’où un grand nombre d’opportunités ?
Absolument. De nouveaux métiers se créent même notamment dans les domaines de l’innovation, de la finance et gestion des risques, du commercial, de l’actuariat et de l’optimisation des processus. La digitalisation du marketing direct et les analyses poussées des offres et services permettent d’adresser une offre personnalisée au client et de le fidéliser. De même, la gestion des risques, des placements, de la trésorerie et l’optimisation financière sont créateurs de valeurs. L’avenir est aux métiers de pilotage des risques de l’entreprise : contrôleur interne, risk manager, auditeur interne, compliance officer… Les postes d’actuaires sont également en plein développement. Nous avons ainsi créé la fonction d’auditeur interne ainsi que les départements de contrôle interne et de gestion technique. Nous avons aussi ouvert plusieurs postes dans la gestion des risques. Nous recrutons dans l’actuariat, dans les fonctions commerciales, en marketing direct et sur des postes dans le digital. Dans les trois années à venir, les jeunes diplômés qui se spécialiseront dans l’ensemble de ces nouveaux métiers trouveront facilement leur place sur le marché.

 

Quels conseils alors pour réussir leur insertion sur le marché du travail ?
Tout d’abord, la formation en école de commerce et en particulier à l’ESCP donne les meilleurs atouts. Le savoir-faire tout comme le savoir-être dispensés à l’école préparent au mieux les élèves à relever les défis qui sont les nôtres grâce aux formations sur le leadership, la communication, le comportement… L’ESCP est bien armée car elle forme de bons techniciens et de bons managers. La relation humaine est pour nous primordiale. Il faut avoir une véritable appétence sociale et sociétale. Nos valeurs sont fondamentales et fondatrices de notre culture d’esprit. Y adhérer est un gage d’intégration, d’épanouissement… et de différentiation sur le marché. Le dynamisme du secteur de la mutuelle est très motivant et intéressant pour un jeune diplômé. Il y a une vraie révolution des métiers qui place ces jeunes talents au coeur des projets. À eux de saisir leur chance !

 

LA FORMATION, meilleur atout contre le stress
Dans un secteur en plein bouleversement, la gestion du stress fait partie intégrante du management. Comment le maîtriser ? « Grâce à une formation régulière qui aide à appréhender et anticiper les situations. Nous avons mis en place un système de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) pour identifier les potentiels et les faire monter en compétences à travers nos nombreuses passerelles métiers. Nous avons également mis en place un parcours d’intégration pour les jeunes recrues qui visitent tous nos métiers. Cette année, nous lançons les petits-déjeuners de la direction : chaque mois, je rencontre un service pour échanger avec chaque collaborateur. Toutes les directions disposent également d’un budget convivialité pour organiser un repas annuel avec ses collaborateurs. La convivialité est une part importante de notre quotidien. »

 

Chiffres clés
Chiffre d’affaires prévisionnel 2014 : 190 millions d’euros • Effectif : 323 collaborateurs dont 270 au sein du pôle assurances • 467 % : ratio de couverture assurantiel de la marge de solvabilité • Plus de 330 000 personnes protégées • 1 500 entreprises adhérentes • 15 mutuelles adhérentes

 

VC

 

Contact
f.bernard@mutuelle-umc.fr