La Direction des Systèmes d’Information

 

Troisième mutuelle française, La Mutuelle Générale ancre depuis 65 ans son activité dans le secteur de l’économie sociale. Stanislas Bressange (EISTI 92), Directeur Délégué aux Opérations, Membre du Directoire et du Comité Exécutif nous explique comment la Direction des Systèmes d’Information (DSI) a su, au fil des années, s’illustrer comme un acteur central de la stratégie de l’entreprise.

 

Stanislas Bressange (EISTI 92) est Directeur Délégué aux Opérations, Membre du Directoire et du Comité Exécutif de la Mutuelle Générale.

Stanislas Bressange (EISTI 92) est Directeur Délégué aux Opérations, Membre du Directoire et du Comité Exécutif de la Mutuelle Générale.

Un pôle d’excellence dans le domaine de la santé
Avec 1.3 million d’adhérents, La Mutuelle Générale est au coeur du système mutualiste français. « Ouverte à tous, elle se développe avec succès depuis 2008 sur le marché des particuliers et propose une expertise globale des métiers de l’assurance santé. Outre la gestion par délégation de la Sécurité Sociale des fonctionnaires de la Poste et de France Telecom, ses clients historiques, elle s’affirme également comme un spécialiste de l’assurance de personnes, individuelle ou collective, en santé et en prévoyance. Elle met en oeuvre ses ambitions de développement grâce à un mode de gouvernance unique symbolisé par son Directoire, structure collégiale renforçant les liens entre acteurs politiques et opérationnels. En favorisant la transversalité entre ses pôles de compétences, elle garantit une gestion concertée de ses projets stratégiques et impulse une réelle dynamique collective privilégiant l’interactivité, la concertation et l’expression des adhérents. » Ce mode de gouvernance innovant, La Mutuelle Générale le puise dans sa volonté de promouvoir l’économie sociale. « La santé a toute sa place dans ce modèle qui démontre qu’il est possible d’entreprendreautrement en misant sur le long terme. Société de personnes à but non lucratif, La Mutuelle Générale inscrit d’ailleurs sa stratégie dans la durée, au seul bénéfice de ses adhérents. Sa gouvernance démocratique, son autonomie de décision et de gestion et son indépendance financière permettent ainsi à toutes les directions, dont la DSI, de travailler sereinement pour fidéliser nos adhérents en leur proposant de nouveaux produits et services de qualité. »

Grâce aux nouvelles technologies,
La Mutuelle Générale travaille à des offres
de produits et services de santé à forte valeur ajoutée pour ses adhérents.

 

DSI, un métier à la croisée des chemins
La transversalité, Stanislas Bressange en fait d’ailleurs, avec l’agilité, la confiance et la performance, une des valeurs fondamentales fédérant ses équipes. Directeur Délégué aux Opérations, il assure en effet la coordination des différentes Directions, supervise les Directions du Contrôle Interne et du Contrôle de Gestion et est en charge de la Direction de l’Organisation, de la Stratégie du Système d’Information et du plan. La mise en oeuvre des Systèmes d’Information fait partie de ses activités à fort challenge. « Les SI ont un réel potentiel différenciant dans la santé et c’est pourquoi La Mutuelle Générale soutient sa croissance par des projets innovants et ambitieux dont j’assure la mise en oeuvre. J’ai également pour mission plus globale de participer à l’efficience de l’entreprise en favorisant les ajustements organisa- tionnels, en rationalisant les opérations et en optimisant les processus métier. Le DSI n’est donc plus cantonné à la fonction support qu’il était à l’origine. « C’est technicien et plus stratège, moins centré sur les coûts que sur les bénéfices. Il est devenu un contributeur essentiel à la valeur ajoutée de l’entreprise et un des acteurs majeurs de sa transformation et de sa valorisation. Il est plus que jamais au  coeur de la stratégie et de tous les projets.C’est un partenaire privilégié de la DG et des Directions fonctionnelles. »

 

Les SI, un vrai plus pour la santé
Le DSI prend toute sa place dans la santé où les SI sont un réel enjeu stratégique. « C’est un secteur où les intervenants sont multiples, les SI peu standardisés et les offres de service limitées. Promouvoir de nouveaux services et garantir l’agilité de notre système est indispensable pour fidéliser nos adhérents, répondre à leurs besoins et conquérir de nouveaux marchés. Les TIC nous permettent de diversifier nos offres et promouvoir une nouvelle image de notre rôle mutualiste : plus que des « payeurs » nous sommes avant tout des promoteurs de soins et mettons à ce titre l’accent sur la prévention. » La Mutuelle Générale joue d’ailleurs la carte de l’innovation. « Nous sommes à l’origine de projets significatifs en matière de dématérialisation et de services comme le site www.e-lamutuellegenerale. fr qui permet la dématérialisation complète de la souscription en ligne grâce à une offre dédiée, en mode sécurisé et portée par un processus de signature à valeur légale. La création d’une démarche d’accès au Tiers Payant favorisée par des ouvertures de droits en ligne ainsi que la mise en place du carnet de santé électronique grâce à une carte sécurisée comptent aussi parmi nos récents succès. Nous axons également notre futur développement sur la carte à puce et la mobilité. La sécurité et la protection des données font donc évidemment partie de nos préoccupations majeures. Notre politique en la matière s’appuie sur 3 volets : l’évaluation des risques et de leur criticité grâce à une « cartographie des risques », la recherche et la sélection de parades, et la mise en oeuvre des protections et la vérification de leur efficacité grâce à des tests réguliers. »

 

Un secteur d’avenir où les TIC sont omniprésentes
Pour mettre en oeuvre sa politique innovante, La Mutuelle Générale s’appuie sur une DSI performante dont les équipes allient grande technicité et compétences managériales. « Nous recherchons essentiellement 3 types de profils : des ingénieurs Maitrise d’Ouvrage, des ingénieurs Urbanisation et Processus et des ingénieurs Maitrise d’OEuvre. Un parcours multisectoriel et une expérience à l’international sont évidemment des atouts pour nous enrichir de l’expérience des autres mais nous restons aussi très attachés au savoir-être et à la motivation de nos candidats. Préoccupation essentielle des Français, la Santé est un secteur d’avenir où les TIC sont omniprésentes. Il est porteur à La Mutuelle Générale de valeurs mutualistes qui offrent à des ingénieurs la possibilité de travailler, de manière précurseur, à des offres de produits et services de santé à forte valeur ajoutée grâce à la bonne utilisation des technologies. Il y a encore beaucoup à faire et de place pour innover. »

 

CW.

 

Contact
sbressange@lamutuellegenerale.fr