Mieux connaitre les doctorants

 

Mener des travaux de recherche en vue d’une thèse est un exercice de longue haleine et souvent solitaire. Afin de favoriser la réussite de ses doctorants, la Maison de l’Orient et de la Méditerranée – Jean Pouilloux (MOM) de l’Université Lumière Lyon 2-CNRS, a mis en place un accompagnement que nous présente sa directrice Anne Schmitt.

 

Cérémonie des docteurs UPMC

Cérémonie des docteurs UPMC

Quel accueil réserve la MOM aux doctorants des laboratoires en sciences humaines et sociales sur la Méditerranée et le Moyen-Orient ?
La MOM a ouvert il y a 5 ans une salle des doctorants. C’est un espace d’accueil complet  pour se retrouver, travailler ensemble, avoir une vie collective, et les aider dans leurs travaux. Ils disposent de matériels spécifiques, comme des tablettes graphiques, très utiles en archéologie, comme par exemple pour reprendre les relevés de fouilles. Plus généralement, la MOM, en tant qu’unité de service et de recherche, accompagne les doctorants avec des services techniques archéologiques, de réalisation de plans de sites archéologiques, met à leur disposition des systèmes d’informations géographiques des régions sur lesquelles ils travaillent, des services de publication pour l’édition de leur thèse, des services informatiques.

 

Cet accompagnement est-il original dans le monde universitaire ?
Je le crois oui. Car nous proposons un encadrement ciblé pour un domaine de recherche. Les doctorants ont accès à une bibliothèque thématique très riche, que même les parisiens nous envient ! Les services que nous proposons complètent ce faisceau de soutiens à nos étudiants pour la bonne réalisation de leurs thèses.

 

Quelles sont les thématiques de recherche développées dans laboratoires ou par les doctorants ?
Ils s’intéressent à la préhistoire, l’antiquité et le moyen-âge dans l’ère d’influence méditerranéenne et sur le territoire national ; des études sur des sites gallo-romains ou médiévaux autour de Lyon ; et beaucoup plus loin en Orient et au Moyen-orient (Liban, Syrie, Arabie Saoudite jusqu’au Cambodge). Nous avons ici des archéologues, des historiens, des spécialistes de la littérature ancienne, des lettres classiques, des géographes, des experts de la préhistoire, de l’histoire de l’art.

 

La MSH MOM qu’est-ce que c’est ?
La Maison de l’Orient et de la Méditerranée est la Maison des Sciences de l’Homme de l’université Lumière Lyon 2-CNRS. Elle est membre du réseau national des MSH. En tant qu’unité de service et de recherche, elle fédère cinq équipes de recherche dans les domaines de l’archéologie, de l’anthropologie, l’histoire, la culture et l’architecture des mondes antiques et de la zone Orient et Méditerranée. La bibliothèque, le service informatique et le service des publications sont mutualisés.

 

Les 5 laboratoires
Archéométrie et archéologie (Origine, datation et technologie des matériaux)Archéorient (Environnements et sociétés de l’orient ancien)GREMMO (Groupe de recherches et d’études sur la Méditerranée et le Moyen-Orient)HiSoMA (Histoire et Sources des Mondes Antiques)IRAA (Institut de Recherche sur l’Architecture Antique (Antenne de Lyon))
www.mom.fr

 

Deux exemples de sujets de thèses en cours à la MSH MOM
Un doctorant syrien travaille sur les céramiques d’un point de vue archéologique, de la datation des objets, leur origine, à partir d’analyses physicochimiques afin de caractériser les argiles.
Une étudiante française s’intéresse au moyen-âge en Rhône-Alpes et travaille sur l’abbaye de Savigny.

 

A. D-F