Créée par et pour les agents territoriaux, la Mutuelle Nationale Territoriale (MNT) se consacre depuis plus de 47 ans à la protection sociale des agents de la Fonction publique territoriale. Les titulaires de Bac +2/3 forment le vivier privilégié de ses recrutements. Explications de Daniel Vinet, DRH, et de Marie-Rose Queru, Responsable Emploi et Rémunération.

Daniel Vinet, DRH

Avec 254 métiers différents, des conditions d’exercice très diverses, des niveaux d’exposition aux risques très variés, la Fonction publique territoriale (FPT) ne ressemble qu’à elle-même. C’est justement pour permettre aux agents territoriaux de bénéficier d’une protection sociale de qualité que la Mutuelle Nationale Territoriale a été créée en 1964. Il faut savoir que le statut des agents des collectivités territoriales les protège mal en cas d’arrêt de travail pour maladie ou accident. Audelà de 3 mois, ils perdent la moitié de leur traitement. La raison d’être de la MNT est donc d’imaginer les solutions adaptées aux spécificités de la Fonction Publique territoriale pour compléter son statut. Son principal champ d’activité, c’est la protection sociale avec la couverture santé et la couverture prévoyance qui est en fait le maintien du revenu en cas d’arrêt de travail. Aujourd’hui, la MNT compte 740 000 adhérents, accompagne plus de 16 000 collectivités locales et protège 1,1 million de personnes.

 

Qu’est-ce qui fait aujourd’hui la force et la spécificité de la MNT ?
Daniel Vinet : Notre origine territoriale, c’est notre signature génétique. Forte de ses 83 sections départementales, de ses 8 500 correspondants locaux et des 1 700 élus issus de la FPT, la MNT se positionne vis-à-vis des collectivités employeurs comme un partenaire apporteur de conseils et de solutions pour leur permettre de régler leurs problèmes de RH : protection sociale, absentéisme, risques psychosociaux, TMS, etc. Il y a vraiment une identité de valeur entre ce que porte la MNT, administrée par des fonctionnaires territoriaux, et les valeurs portées par le service public local comme la vision démocratique, la liberté, la responsabilité et la solidarité. On constate d’ailleurs un très fort attachement des salariés à l’entreprise et à ses valeurs dans le réseau : les gens vivent complètement la mutuelle !

 

Quels sont les métiers et les possibilités d’évolution offertes aux Bac +2/3 ?

Marie-Rose Queru, Responsable Emploi et Rémunération

Marie-Rose Queru : L’effectif de la MNT représente environ 1 000 salariés : 600 travaillent dans le réseau, 200 autres dans les centres de gestion et de traitement disséminés sur le territoire, et les 200 autres au siège parisien. La MNT mène une politique de recrutement responsable fondée sur ses valeurs éthiques. Elle favorise la diversité, respecte et promeut le principe de nondiscrimination sous toutes ses formes.

L’effet conjugué des départs en retraite et du contexte concurrentiel nous amène à anticiper nos besoins en recrutement, notamment de jeunes auxquels nous proposons des contrats de professionnalisation. Il s’agit le plus souvent des diplômés Bac + 2/3, issus des filières commerce ou assurance, qui débutent sur des postes de commerciaux sédentaires comme CRAC (chargés de relations adhérents et collectivités), chargés de développement (à 50 % sur le terrain, 50 % en section) ou de conseillers mutualistes dans les régions à forte potentialité de collectivité. Nous avons aussi actuellement une quinzaine de contrats pro, une formule privilégiée qui nous permet d’aider les jeunes à mieux appréhender les « réalités terrain » de la MNT. Contrats qui peuvent déboucher sur un emploi, à condition, bien sûr, que leur projet professionnel soit compatible avec nos besoins, essentiellement axés vers le développement commercial.

Il y a enfin une tradition de promotion interne et d’accompagnement-formation lors de la prise d’un nouveau poste.

 

Quelles compétences recherchez-vous plus particulièrement ?
M-.R.Q. : Plus qu’un savoir-faire en vente pure (ou forcée !) que l’on rencontre parfois dans certaines grandes compagnies d’assurance, nous recherchons d’abord des compétences en développement, en conseil et en accompagnement pour s’adapter aux spécificités des territoriaux.

Contact : www.mnt.fr / candidatures.spontanees@mnt.fr