Société Générale a vocation à accompagner une gamme de clientèle large dans ses besoins diversifiés. Au sein de cet écosystème, Sylvie Préa, DRH Monde de Global Banking & Investor Solutions (« GBIS »), un des trois pôles du Groupe, a fait de la planète son « terrain de jeu. »

 

Sylvie Préa  (DESS commerce international Paris I), DRH Monde du pôle GBIS de Société Générale © Michel Labelle

Sylvie Préa (DESS commerce international Paris I), DRH Monde du pôle GBIS de Société Générale © Michel Labelle

 

 

GBIS accompagne les grandes entreprises, les institutions financières, le secteur public, les family offices et les particuliers fortunés, en leur proposant les services de banque de financement et d’investissement, de banque privée, de gestion d’actifs et de services aux investisseurs. 122 nationalités, 20 000 collaborateurs, 52 pays… la mixité trouve naturellement sa place au sein de cette branche. « Deux personnes de mon équipe travaillent exclusivement sur la diversité, avec un budget dédié. C’est un vrai investissement au sein du pôle. »

 

Refléter le monde qui nous entoure
« Nous sommes convaincus aujourd’hui au plus haut niveau de l’organisation qu’il est vital d’un point de vue de la performance financière que l’entreprise reflète le monde dans sa complexité, son agilité mais aussi sa diversité. Se priver d’un regard croisé essentiel à une meilleure performance est un handicap. » Une conviction nourrie par trente années passées au sein d’un groupe dans lequel elle a toujours bénéficié d’une grande liberté d’action, même sur des décisions compliquées. « Je n’ai jamais été freinée dans ce que j’ai entrepris mais j’ai toujours été étonnée de voir que des femmes de grande valeur n’occupaient pas de postes de direction. Quand je suis devenue DRH de GBIS en 2012, lors du premier séminaire de management de GBIS, j’étais la seule femme sur scène. » Comment alors faire évoluer les femmes sans pour autant l’imposer !

 

« Si vous aimez l’aventure et souhaitez laisser une empreinte, venez et bâtissez avec nous le monde dans lequel vous avez envie de vivre »

Aborder la question de manière professionnelle
Sylvie Préa prend le sujet à bras le corps. En 2013, elle entreprend une analyse précise sur les genres et les nationalités présentes au sein du pôle. Résultat : « Il est apparu qu’un collaborateur sur deux au sein du pôle était une femme. Mais au niveau des managers les plus seniors, elles étaient très peu représentées. Avec le Directeur de GBIS, nous avons présenté l’état des lieux au comité exécutif du pôle, majoritairement masculin. Les membres du comité se sont exprimés en faveur d’une politique volontariste. » Un objectif collectif est publié : doubler le nombre de femmes à des postes de direction à l’horizon 2018. Un « sponsor » de la diversité a été nommé : Slawomir Krupa, directeur de l’entité américaine et membre du comité de direction. « Nous mesurons le critère Diversité sur tous les actes RH : recrutement, promotion, rémunération mais également formations dédiées, conférences et réseaux. Il faut être inclusif, positif et attentif car c’est un sujet complexe qui peut à la fois agacer les hommes… et les femmes. »

 

Mesdames, restez vigilantes
Voilà le conseil que Sylvie Préa lance aux jeunes femmes : « Faites attention à certains points de carrière pour ne pas lâcher prise. Les grossesses font partie de la vie de l’entreprise et le Groupe doit savoir gérer. La plupart des femmes du Codir ou du Comex ont des enfants. Je n’ai jamais pensé que je faisais un choix en travaillant beaucoup et en ayant des enfants. » Un conseil qui repose sur un constat : certaines femmes ne reviennent pas après leur grossesse ou lâchent prise. Le Groupe a depuis quelque temps mis en place pour tous les collaborateurs, les femmes et les hommes, une démarche de qualité de vie au travail, favorisant notamment le télétravail, les démarches autour de la parentalité, sa santé… « Je suis une des seules dirigeantes à être au télétravail. Faire accepter ce mode de fonctionnement m’a pris plusieurs années d’énergie ! Il faut être déterminé. L’équilibre familial est important. Mon mari s’implique plus que moi à la maison et c’est essentiel de trouver un équilibre global. » Derrière toute femme qui réussit, il y a un homme ! Un conseil pratique : « S’équiper d’une bonne paire de chaussures car on court toute la journée ! »

 

La banque reste une belle aventure
Le Groupe mise aussi sur les talents pour changer les choses et dispose d’un programme afin de créer un vivier de futurs dirigeants, composé de 30 % de femmes. « Nos processus RH s’inscrivent dans cette dynamique de changement culturel. Ce n’est pas une simple affaire de quotas. Il faut être vigilant à toutes les étapes. Quand on recrute par exemple, ce n’est pas facile de faire venir de jeunes femmes. » Une réalité expliquée en partie par l’image des banques qui fait parfois moins rêver mais aussi par le déficit de mixité dans certaines filières, scientifiques par exemple. Il faut travailler sur notre image et montrer aussi que nos métiers sont passionnants !

 

Un programme de développement sur-mesure pour les jeunes collaborateurs
Partout dans le monde, stagiaires, VIE, apprentis et juniors bénéficient de programmes dédiés pour accompagner leur développement. « Le Junior Programme s’adresse à tous les jeunes diplômés en CDI et leur propose un réseau social dédié, un plan d’intégration, des conférences, des témoignages d’experts, des modules de formation aux métiers de la banque, un programme de mentorat… 1 500 jeunes sont ainsi accompagnés à travers le monde pour bâtir leur plan de carrière chez nous. » Et les stagiaires ne sont pas en reste. Le programme GeneratioNext leur offre un plan sur-mesure et des ateliers de codéveloppement pour découvrir le groupe : « Nous investissons énormément sur la formation des jeunes pour constituer le réservoir de talents de demain. Ce sont des ambassadeurs de notre marque et je recrute un jeune sur deux à partir de ces viviers. »
https://careers.societegenerale.com/gbis-etudiants-jeunes-diplomes

 

Les jeunes talents, moteurs de la transformation bancaire
Forte d’une culture de plus de 150 ans, Société Générale compte sur cette jeune génération pour faire bouger les lignes et accompagner le changement par la transformation digitale. L’occasion de repenser le modèle incluant la diversité. « Les jeunes générations vont s’inventer elles-mêmes. Elles nous apportent un regard différent qui leur permet de challenger l’organisation. C’est une formidable opportunité. Osez et posez des questions. Demandez-vous comment inventer le monde différemment ! » Une curiosité qui aide à construire le monde de demain. La diversité culturelle amène d’autres regards et de nouvelles façons de faire… « J’attends avec intérêt qu’on aille encore plus loin ! »

 

Paroles de collaborateurs
Slawomir Krupa – CEO Société Générale Americas / Sponsor Diversité pour GBIS
« Que notre environnement nous soit favorable ou défavorable, tout commence toujours en nous-mêmes. Comme disait Henry Ford : ‘’Que vous pensiez être capable de faire quelque chose ou non : dans les deux cas vous avez raison.’’ Je compte sur vous pour que les femmes se disent qu’elles sont capables de faire quelque chose plus souvent que les hommes. »
Anne-Christine Durieu Responsable Diversité de GBIS
« La mixité est pour nous l’un des enjeux incontournables pour être en prise avec la réalité actuelle, catalyser l’intelligence collective et ainsi renforcer la relation avec tous nos clients. Au sein de Société Générale, il existe 16 réseaux féminins à l’échelle mondiale dont la vocation est de favoriser la mixité au sein du Groupe à tous les niveaux de l’organisation. »
www.femininbysocietegenerale.fr
Diony Lebot – Directrice Déléguée des Risques Groupe
« N’ayez pas peur de prendre des risques. Faites-vous confiance. Abordez les obstacles comme des opportunités d’apprendre, de convaincre, d’avoir de l’impact. Les plus grandes barrières sont parfois dans notre tête. Ne vous laissez-pas enfermer dans des cases. »
Véronique Loctin – Déléguée Régionale Nord-Pas de Calais / Picardie / Haute-Normandie pour la Banque de Détail
« Pas de ‘’complexe d’imposture’’, osez ! »
Cécile Bartenieff Directrice des Opérations de la Banque de Financement et d’Investissement
« Gardez le cap, la route est longue. »

 

Contact :
Sylvie Prea, DRH Monde de SG GBIS  sylvie.prea@sgcib.com