Quels enjeux, quels défis pour les ingénieurs DES PONTS ?

 

Anne-Valérie Goulard (ENPC 2004), Directeur Grands Projets à la Lyonnaise des Eaux, décrypte pour vous les évolutions des métiers et des enjeux de « l’or bleu », autant d’opportunités de débuter sa carrière plein les yeux.

 

Anne-Valérie Goulard (ENPC 2004), Directeur Grands Projets à la Lyonnaise des Eaux

Anne-Valérie Goulard (ENPC 2004), Directeur Grands Projets à la Lyonnaise des Eaux

Anne-Valérie Goulard rejoint SUEZ ENVIRONNEMENT (Groupe GDF SUEZ) en 2007 en charge de l’innovation. Aujourd’hui Directeur Grands Projets au sein de la filiale Lyonnaise des Eaux sa « mission est d’assurer le développement commercial des projets. Après une fonction corporate, je suis ravie de prendre mon bâton de pèlerin pour « pousser » l’innovation dans nos offres. » Les activités du Groupe s’inscrivent dans un mouvement mondial de basculement vers une nouvelle économie : celle de la rareté de la ressource. « L’enjeu est de permettre à nos clients d’entrer dans une logique de développement et de performance durables. Pour SUEZ ENVIRONNEMENT il ne s’agit plus uniquement de fournir de l’eau potable ou de collecter des déchets. »

 

« Les stages et le premier emploi sont des moments à part de la vie professionnelle, où doivent  transparaître une part de rêve, une envie de découverte,  une grande énergie, une posture de conquête.
Ils doivent se vivre comme une expérience,  des étoiles plein les yeux.  C’est ce que nous proposons chez Lyonnaise des Eaux. »

Nouvelles relations contractuelles et diversification des métiers

Le potentiel de Lyonnaise des Eaux à faire de ces évolutions mondiales un levier de développement, tient dans sa capacité à innover dans son offre et dans la gestion de ses contrats. Outre ses métiers historiques de la distribution d’eau potable et d’assainissement pour le compte de collectivités locales ou de villes, elle développe de nouveaux services : protection des ressources et de la biodiversité, suivi et préservation de la qualité des milieux aquatiques, services à l’habitat comme le diagnostic eau ou la récupération de l’eau de pluie. « Nous travaillons aussi à une diversification du métier autour de l’usage des technologies (télérelevés de compteurs, gestion environnementale) et ouvrons notre expertise à  d’autres clients syndics, gestionnaires de bâtiments  et consommateurs finaux. » A ces aspects s’ajoute  un enjeu de gouvernance lié au modèle de délégation de service public qui lie la Lyonnaise des Eaux  à ses clients, un certain nombre de collectivités  exprimant un besoin de réappropriation du service.  « Nous sommes en train de faire évoluer la gouvernance notamment par l’intégration de personnes  issues de la société civile dans les conseils d’administration, l’organisation de réunions publiques avec  les habitants pour les informer de la qualité de leur eau, des dépenses liées au service de l’eau de  leur collectivité … »

 

De l’énergie et des envies pour débuter sa carrière

Pour Anne-Valérie Goulard, deux métiers sont très formateurs pour des débutants. D’abord   la définition de l’offre de services pour l’assainissement et la  fourniture d’eau potable. « Travailler à la mise au point de l’offre, à son adaptation et son évolution lors de  la renégociation de contrats, à l’instillation d’offres  innovantes pour conquérir des marchés, place le jeune au cœur du métier de l’eau et des attentes des clients. Il aborde l’ensemble des enjeux économiques et techniques, appréhende de manière globale des attentes complexes et multiformes, se projette  dans une vision à moyen terme des problématiques de contrats portant sur 10 ou 20 ans. C’est donc  un métier très adapté aux profils généralistes et de haut niveau des grandes écoles. » La seconde voie d’entrée est l’exploitation, pour l’encadrement des équipes qui réalisent le service. « Les stages et le  premier emploi sont des moments à part de la vie  professionnelle où doivent transparaitre une part de rêve, une envie de découverte, une grande énergie,  une posture de conquête. A 20 ans on a envie d’engagement, de découverte, le travail est un sujet d’intérêt et d’envies, et je crois que c’est la meilleure façon de vivre son entrée dans la vie active ! »

 

A. D-F


Contact
www.lyonnaise-des-eaux.fr
www.suez-environnement.fr
www.gdfsuez.com