A Maputo, capitale du Mozambique, nous avons déjà retrouvé le confort à l’occidental : fastfood (offert par le manager impressionné par notre voyage), toilettes comme chez nous, douches… Bref, après 2 mois passés dans des régions parfois hostiles d’Afrique, nous savons profiter de ces douceurs.

Mais le véritable choc vient plus tard, lors du passage de la frontière Sud-Africaine. D’un côté, un bidonville sans charme et des longues heures d’attente pour des centaines de mozambicains qui doivent montrer patte blanche. De l’autre, le monde développé, les routes asphaltés et les grands supermarchés à l’américaine. Le contraste est saisissant, nous nous croyons revenus en Europe. Nous retrouvons le charme des copieux pique-niques aspergés de ketchup et mayonnaise, le repas des sportifs ! Et paradoxalement, cela soulage notre budget car le Mozambique était cher car dépendant des produits du géant Sud-Africain. Arrivés à la source, notre pouvoir d’achat s’envole. Alors qu’au Mozambique nous avions plus le droit à l’incompréhension des gens, ici sur les routes les automobilistes sont de nouveau sensibles à notre aventure et nous encouragent : « Come on guys, you’ve got guts ! », « Awesome guys respect ! ». C’est sympa, ça donne du baume au cœur pour escalader les montagnes du Mpumalanga, une région à la nature luxuriante propice à la pratique du vélo. Les gens nous abordent à la sortie des Supermarchés et nous offrent un toit pour passer la nuit. Et ça tombe bien car ici il fait froid. Oui, oui, le nord-est du pays ressemble quelques peu aux montagnes écossaises : des grandes étendues verdoyantes, des nuages, de la brume, des pubs sortis de nulle part. A la seule différence près qu’ici des singes traversent la route devant nous et que parfois, le soleil décide de revenir faire resplendir les montagnes et cascades de la région.

 

Un dernier bivouac avant les vacances

 

« Chanceux » que nous sommes, nous sommes témoins de l’émotion déclenchée par la mort de Nelson Mandela dans ce pays qui lui doit tant. Madiba s’est éteint et le pays en deuil lui rend hommage. Nous poursuivons notre route vers Johannesburg où nous avons la chance de retrouver nos familles. Au programme, visite du parc Kruger, du Swaziland, et de Capetown…Et puis ça sera aussi l’occasion de festoyer en famille et entre copains ! Dans le prochain épisode on vous dit ce que l’on a trouvé sous le sapin….

 

Contact :

comesabran@hotmail.fr

http://www.lagrandeechappee.blogspot.fr/ et retrouvez les sur Facebook : « La Grande Echappée »