Si la France a enclenché le mode accélération, c’est aussi parce qu’elle a pris conscience de ses atouts dans un monde toujours plus globalisé. Des atouts récemment mis en valeur par Business France (en collaboration avec la direction générale du Trésor et le Commissariat général à l’égalité des territoires) dans un tableau de bord de l’attractivité de la France.

 

Un hub

Avec un PIB de 2 463 milliards $ en 2016, la France s’impose comme la 6e économie mondiale. Premier pays européen en termes de démographie, son dynamisme n’échappe pas aux sociétés étrangères.  En 2016, elles ont ainsi formulé 1 117 décisions d’investissement (soit + 16% par rapport à 2015) qui ont permis la création ou le maintien de plus de 30 000 emplois. Parallèlement plus de 30 000 entreprises françaises ont une implantation à l‘étranger et plus de 20 000 sociétés étrangères ont investi en France dans des activités créatrices d’emplois. Elle truste ainsi la première place en Europe par le nombre de projets d’investissement étrangers créateurs d’emplois dans l’industrie (chiffres étude EY 2016).

Cap sur l’innovation

Au 6e rang mondial pour les dépenses de R&D (avec 61 milliards $) la France se distingue sur quatre grandes branches de recherche : l’industrie automobile, la construction aéronautique et spatiale, l’industrie pharmaceutique et les activités scientifiques techniques / informatique / services d’information. Aujourd’hui, en France, on compte plus de 14 professionnels de la R&D pour 1 000 actifs.

Entreprendre, ce n’est plus un gros mot !

On blâme souvent la France pour ses lenteurs administratives mais en réalité, il ne faut plus que 3.5 jours pour y créer une entreprise, contre 4.5 jours au Royaume-Uni et même 10.5 jour en Allemagne. Coup de grâce pour les clichés : les Nations-Unies ont classé la France en 10e position (6e au niveau européen) en matière d’e-administration.

 

Paris, the place to be !

 JO 2024, Coupe du Monde de rugby… Paris a le vent en poupe en matière sportive ! Une attractivité qui ne s’arrête pas à ceux qui portent un maillot. Le costume-cravate du business man ou le casual chic du startuper y ont aussi leur mot à dire !

Un pôle d’innovation reconnu : lors du 9e Web summit, la Commission Européenne a remis l’European Capital of Innovation Award à Paris, qui se distingue ainsi comme la ville la plus innovante du continent européen. Un prix remis lors du plus grand événement  consacré au web et aux startups en Europe et qui récompense la capitale pour sa capacité à se projeter vers le futur afin de répondre aux grands défis du siècle, comme la transition écologique par exemple. Paris a ainsi été distingué pour sa « dynamique de Fab city et sa capacité à réinventer la relation entre l’acte de produire, celui de consommer et de vivre ensemble dans un souci de préservation des ressources et d’amélioration de la qualité de vie de ses habitants. »

Bienvenue aux investisseurs étrangers ! Avec 30 Fab Labs dédiés à la fabrication numérique, plus de 60 incubateurs (dont Station F, le plus grand incubateur du monde) et plus de 80 espaces de coworking, Paris n’a pas volé sa place de 3e métropole du monde en termes de capital intellectuel et d’innovation (Chiffres – Cities of Opportunities 2016). Rien d’étonnant donc à ce qu’elle s’impose également comme la 3e ville la plus accueillante pour les investisseurs étrangers (Chiffres – Présence 2015) et la 3e ville du monde à avoir le plus d’avenir sur le plan économique (Chiffres – Global Cities 2017).