En opérant un rajeunissement d’envergure, La France Mutualiste s’est saisie de l’opportunité que représente la mutation numérique. Elle place business et humain sur le même plan, générant ainsi pour tous « une magnifique aventure ». Rencontre éclairante avec Sylvie Teneul Plagnes (DUT Paris Descartes, 84 ; ESSEC IMD 00) sa Directrice du développement humain.

 

Pour parvenir aux bureaux de La France Mutualiste, au 12è étage de la tour Pacific de La Défense, il faut d’abord traverser la « Place du village » ; un espace commun dans lequel Sylvie Teneul Plagnes (qui a choisi, puis conçu, le nouveau lieu de vie de l’entreprise), organise, avec d’autres, de nombreux évènements fédérateurs. Ce n’est nullement un hasard si cette DRH ayant pratiqué tous les métiers de l’assurance a opté pour un intitulé de fonction aussi peu commun que celui de « Directrice du développement humain ».

« Au centre ?… l’humain ! »

« Dans le cadre de son plan d’entreprise, La France Mutualiste a souhaité agir sur deux axes : la diversification de ses cibles adhérents et de son offre mais aussi le développement humain. Nous avons la conviction qu’une transformation réussie demande de porter le même investissement sur la stratégie économique que sur la stratégie humaine. Ayant travaillé sur toute la chaine de valeur assurance, j’ai pu constater que la performance sociale entraînait la performance économique. Raison pour laquelle, chez nous, en sus d’une équipe RH classique, une seconde est entièrement dédiée à la conduite du développement humain, placé au cœur même de l’entreprise. »

Complémentarité

La France Mutualiste a intégré que le digital représentait une opportunité pour renforcer la proximité relationnelle et un attrait pour les jeunes en quête d’engagements forts. Avec  r plus de 80 personnes recrutées cette année  pour « challenger le business model du secteur », cette « belle et ancienne institution » est devenue un « merveilleux laboratoire de l’innovation, la création et la coopération » en tous points digne de sa nouvelle base-line : « L’assurance d’un esprit de famille. »

Le bon Sens…

« La jeune génération a une approche intégrée de l’économique et du social qui correspond à l’ADN même du monde mutualiste, explique Sylvie Teneul Plagnes. Cette génération en quête de sens trouve donc chez nous des valeurs fortes de solidarité ainsi qu’une dimension humaine affirmée et un véritable esprit entrepreneurial. De plus, sa capacité à innover et appréhender les enjeux du digital fait qu’elle est particulièrement apte à renforcer l’expérience adhérents et collaborateurs. Bienvenue, donc ! »

 Petit détail : à l’image de celles de tous les autres directeurs, la porte de Sylvie Teneul Plagnes ne comporte aucune porte ! « Dont acte », comme disent les juristes…

 Contre quel cliché lié à la féminité avez-vous eu à vous battre ? « Je n’ai jamais alimenté le clivage homme/femme. La création de valeur n’est ni masculine ni féminine car elle demande les deux. En tant que manager, je recherche en chacun et chacune ces deux dimensions. J’ai eu la chance de travailler dans de nombreux pays et découvert que  comme pour tous les sujets liés à la diversité, tout est une question de regard… »

Des chiffres et des êtres : 367 collaborateurs et 306 bénévoles / 9,2 Mds d’actifs gérés et 3,8 M€ de CA / 60 000 clients / 62 points de vente / 111 commerciaux, 40 télévendeurs

La France Mutualiste en 5 mots ? « Bon sens, plaisir, authenticité, bienveillance, exigence »

Contact : s.teneul@la-france-mutualiste.fr