La parité Hommes/Femmes, enjeu majeur dans les Grandes Ecoles et dans les Grandes Entreprises

 

 

Laurence Bouvier

Laurence Bouvier

Faire tomber les stéréotypes sur les filières scientifiques et techniques et sur les parcours à responsabilités au féminin, telle est l’une des ambitions de Laurence Bouvier, Directrice des politiques RH d’Alcatel-Lucent France. Son objectif : favoriser l’émergence de talents multiples pour des parcours professionnels divers.

 

Avec une direction en charge des politiques de l’emploi, de la formation, des talents et de la diversité, Alcatel-Lucent France témoigne d’une appréhension plurielle de la diversité. Laurence Bouvier a ainsi engagé des actions en faveur de l’intégration professionnelle des personnes handicapées, de l’égalité professionnelle, d’une mixité sociale et intergénérationnelle.

 

Des actions concrètes en faveur de l’égalité professionnelle
L’entreprise a signé en janvier 2011 un accord sur l’égalité professionnelle. Il doit permettre de répondre à trois enjeux pour l’un des leaders mondiaux des communications. Il s’agit d’abord de favoriser la féminisation de l’entreprise et de ses filières. Cela passe par la sensibilisation de jeunes filles aux métiers et filières scientifiques et techniques. « La féminisation est aussi celle de nos équipes. Par cet accord nous sommes engagés à ce que pour chaque poste cadre, une femme se porte candidate au minimum. Nous constatons en effet une forme d’auto-censure à se proposer pour des postes de management. » La sensibilisation sur les stéréotypes est menée auprès de tous les salariés, hommes et femmes. Une formation est proposée aux salariées « pour les aider à prendre conscience des freins, à s’affirmer. Enfin, nous proposons aux femmes managers et expertes une formation de leadership. » L’accord entend enfin favoriser la conciliation vie privée/vie professionnelle au travers de services comme les conciergeries, les crèches d’entreprise ou en proposant le télétravail.

 

Faire émerger les talents féminins
« En parler, montrer que nous agissons concrètement doit permettre d’interpeler des managers, les incitant à considérer les talents féminins. » Professionnelle des RH, Laurence Bouvier a été appelée lors de la création de la direction pour en prendre la tête. Être notamment chargée de l’égalité professionnelle suppose d’avoir le goût du risque. « En tant que femme on vous entraîne dans le débat, ce qui n’arrive pas si deux hommes abordent ensemble ce sujet. » Laurence Bouvier encourage les jeunes femmes à oser, à pousser les portes. « Je me suis rarement mis de barrières car pour pousser les portes il faut beaucoup d’énergie. Chez Alcatel-Lucent les objectifs sont clairs, soutenus par notre Président. Il s’est ainsi engagé à avoir 30 % de femmes dans les comités de direction des organisations et filiales. »

 

La diversité est aussi celle des parcours
La diversité chez Alcatel-Lucent s’exprime aussi dans les parcours professionnels. « Un jeune ingénieur peut débuter dans la R&D, évoluer vers la gestion de grands projets, puis rejoindre l’avant-vente ou la vente. » Le développement de chacun est assuré au sein de l’Université Alcatel-Lucent et l’entreprise suscite la mobilité. « Chaque année, des opérationnels viennent présenter leurs métiers au cours de “ Forums métiers “ sur nos différents sites. Nous proposons aussi aux salariés des entretiens avec un responsable RH pour évoquer leur parcours professionnel. » Ces « Mardis de la mobilité » ont déjà permis à 1 200 salariés de faire le point sur leur évolution, sachant qu’environ 500 personnes changent de poste chaque année.

 

A. D-F

 

Contact : www.alcatel-lucent.com