Cette année dévoile la neuvième édition de la Croisée des Talents, organisé par la Star Ec de l’Edhec. Ce grand concours de management européen se nourrit de la complémentarité et de la richesse des profils participant à l’aventure. Il est le symbole d’une véritable envie d’entreprendre et de se surpasser grâce à des épreuves successivement parrainées par les entreprises partenaires et faisant donc appel à des compétences spécifiques.

Un cadre exceptionnel pour donner le meilleur de soi-même
C’est dans le fabuleux hôtel 5 étoiles de Deauville : Le Royal Barrière, que sont logés les 400 étudiants participants pendant ce week-end. Les épreuves se déroulent dans les salles du Royal, et dans le salon des Ambassadeurs du Casino Barrière, où est servi le diner de Gala du vendredi soir. Les épreuves finales de joutes oratoires suivies de la prise de parole en public se tiennent sur la scène du Théâtre du Casino.

Un week-end rythmé par les épreuves
Négociation (parrainée par CGI Business Consulting): Pour la première épreuve du concours, c’est Sébastien Durand, vice président de CGI Business Consulting, qui tient la place de « maître de cérémonie de l’épreuve ». S’enchainent alors deux jeux de rôles. D’abord par groupe de trois puis en face à face. Dans les deux simulations, il s’agit de respecter les termes du contrat qui nous est imposé. Les candidats retenus seront répartis dans trois groupes pour la suite des épreuves. Gestion de projet (parrainée par la Société Générale): Les étudiants répartis par groupe de 6 autour d’une table se retrouvent confronter à une problématique : Quelle sera la carte bancaire de demain ? Les 10 qui se seront démarqués pendant l’élaboration du projet seront sélectionnés pour venir sur scène, présenter leur sujet en une minute et répondre à une question du jury. Par exemple : Qui est le plus fort entre l’éléphant et l’hippopotame ? Le goût de coca serait-il le même si son étiquette était verte ? Votre intelligence est-elle supérieure à la moyenne ? Les 5 élèves retenus partiront pour les joutes oratoires.

Recrutement de talents (parrainée par Allianz) : Par groupe de 5 ou 6, les élèves doivent réfléchir ensemble à un plan d’action pour répondre à la question posée par Allianz : « Utilisation des média digitaux dans le recrutement ? », comment rendre Allianz attractif sur les réseaux sociaux ? Les 5 meilleurs groupes devront mettre en scène leur projet.

Communication (parrainée par Saint Gobain) : Saint Gobain, nouveau partenaire de la croisée des Talents signe l’ouverture d’une nouvelle épreuve dont il sera le parrain, celle de la campagne de communication.

Joutes oratoires (parrainé par Mazars) : A la fin des épreuves précédentes, il n’en reste que dix ! Cinq duels sont donc organisés sur la scène du théâtre du Casino Barrière. Les sujets sont divers : Internet rend-il idiot ? La femme est-elle un homme comme les autres ? Ne pas avoir de Rolex a 50 ans, est-ce avoir raté sa vie ? Les participants doivent ensuite défendre un point de vue imposé et remporter le débat grâce à leur esprit de réparti et leur éloquence.

Prise de parole en public (parrainé par Mazars) : Les cinq candidats encore dans la compétition s’affrontent alors dans une ultime épreuve. Ils doivent parler seul sur scène pendant 4 minutes en respectant une fiche technique décrivant les caractéristiques principales d’un rôle à jouer. S’ensuivent alors 4 minutes de questions/réponses avec le jury (composé de Pierre-Henri de Menthon, directeur délégué de Challenge et président du jury, et de membres de l’équipe de Mazars). Cette année c’est Charles Durand de Polytechnique qui repart gagnant après s’être glissé dans la peau d’un patron de PME plutôt véreux ! Il rentrera à Paris au volant d’une magnifique Chevrolet rouge !

Deuxième partie disponible sur : http://www.mondedesgrandesecoles.fr/la-croisee-des-talents-convivialite-diversite-accessibilite/

 

Anne-Sophie Mathieu