Le mercredi 8 septembre 2015, l’école des Mines d’Alès exposait l’ambitieux programme immobilier mis en chantier pour conforter les atouts de l’école : consolidation des deux sites de l’école, augmentation du nombre d’ingénieurs formés par l’apprentissage et surtout la création d’un espace unique en Europe, un « hub de créativité » au cœur du campus scientifique Louis Leprince-Ringuet de Croupillac.

Un projet porteur d’avenir

Après 170 ans d’existence, le développement du campus scientifique établit les 30 ans à venir de l’école des Mines d’Alès. La première pierre de ce projet sera posée à la mi-septembre et donnera le départ d’un chantier qui devrait prendre fin en 2018. L’ambition de l’école est de concrétiser « un vrai campus » où toutes les forces sont rassemblées : lieu de recherche, de formation, d’innovation et de création d’entreprises. Deux phases distinctes rythmeront les trois années de travaux. Tout d’abord, la construction d’un bâtiment dédié à l’apprentissage puis, la construction du hub de créativité, projet phare du nouveau campus vert et sans voitures.

La créativité au cœur des capacités de recherche

Le hub de créativité de 1 800 m2 a été conçu pour rassembler dans un lieu unique toutes les forces de recherche. Lieu de croisement et d’interaction placé au cœur du campus, il permet la rencontre entre enseignants chercheurs, élèves, apprentis et créateurs d’entreprises. Pensé comme un « aspirateur à idées », son ouverture sur l’extérieur au niveau du sol est propice à la convivialité. Puis en montant dans les étages, des espaces fermés, des salles de créativité, des Fab Lab permettent l’échange et l’émergence d’idées nouvelles. Ce hub est l’outil idéal pour passer aisément de l’idée au produit. Comme l’affirme Bruno Goubet « la créativité est placée au cœur des capacités de recherche » et la valeur ajoutée de ce projet est « d’industrialiser le processus qui permet de générer des idées, de les mettre en forme et de produire des produits et services qui créent de la valeur. » Ainsi, la nouvelle baseline de l’école s’est tout naturellement dessinée : « libérer votre créativité. »


Réalisé par un architecte de Montpellier, le projet suit une exemplarité environnementale et a été choisi pour sa convivialité et sa démarche de bâtiment durable méditerranéen.

« Le parti est d’exprimer l’idée d’un bâtiment, ouvert et accueillant, décollé du sol au-dessus duquel flotte une coque protectrice, « Arche de Noé des créateurs » abritant sous le ciel les locaux de réflexion et de création, et au niveau du sol expositions, installations, colloques et démonstrations…. Un lieu des « possibles » du « savoir-faire » et du « faire savoir »

Emmanuel Nebout, architecte