Rôle et fonctions du directeur de la communication

 

 

Claire Dorland Clauzel

Claire Dorland Clauzel

Faire progresser la mobilité : fort de son ambition historique, Michelin s’impose comme un acteur de premier plan sur les marchés du pneu et des services liés aux voyages. Pour Claire Dorland Clauzel (ENA 88), Directrice de la Communication et des Marques du groupe Michelin, membre du Conseil Exécutif du Groupe, performance, innovation et communication sont les clés de ce leadership.

 

Une communication entre innovation et héritage
Trouver « la meilleure façon d’avancer », tel est le but poursuivi depuis toujours par le Groupe. Innovation, performance et responsabilité sont ainsi les piliers stratégiques sur lesquels s’appuient tous ses collaborateurs et qui inspirent au quotidien les équipes en charge de la communication. « Michelin est une marque construite autour d’un personnage emblématique et complètement novateur imaginé par ses fondateurs : Bibendum. Plus de 100 ans après sa création, celui-ci s’impose plus que jamais comme symbole de la marque dans notre dernière campagne de publicité internationale, « Bib’s World ». Première campagne mondiale de Michelin, ce film d’animation le met en scène dans un univers quasi onirique, loin des communications très masculines véhiculées par le secteur des pneumatiques. Se différencier, rompre avec un style tout en respectant un incroyable héritage : voilà ce qui fait notre force ».

 

Le « DirCom » dans une marque entreprise
Gardienne de cet héritage, Claire Dorland Clauzel pilote la communication interne, les relations médias, l’image de la marque dans le monde et la communication évènementielle et technique. La spécificité de Michelin, une marquebâtie sur la performance de ses produits,mais aussi une marque entreprise, la confronte aussi à des enjeux particuliers. « Notre communication joue un rôle central d’anticipation et d’accompagnement du changement. Il est donc impératif que la fonction soit représentée au sein des instances dirigeantes afin d’établir une communication cohérente et intégrée. On ne peut pas dissocier corporate et produit : mes équipes interagissent donc constamment avec le marketing. C’est essentiel quand on commercialise un objet aussi peu “ glamour “ que le pneu. Nous devons développer l’image que le génie des frères Michelin avait réussi à forger en associant aussi la marque à des produits de plaisir et d’émotion comme nos fameux guides ».

 

Anticipation et écoute, deux qualités essentielles
Associée très en amont à la stratégie de l’entreprise, Claire Dorland Clauzel insiste sur les apports indispensables de la communication au business. « La meilleure des innovations ne peut être couronnée de succès si elle n’est pas comprise. Au-delà du professionnalisme, l’écoute et l’anticipation font d’un bon communiquant un Directeur de la Communication performant. Elaborer un message impactant implique d’assimiler des informations et de les adapter à différentes cibles. La communication ne peut pas être 100 % rationnelle, la perception y joue également un rôle central. Outre expliquer, il faut aussi toucher et faire adhérer. Un esprit synthétique est également un atout : savoir simplifier un sujet complexe est la seule façon de pouvoir l’expliquer et le rendre accessible à tous les publics ».

 

Une femme dans la com’ : une évidence ?
« On considère souvent la communication comme une fonction traditionnellement très féminisée. Je fais pourtant de la parité un élément essentiel de la performance de mes équipes car l’innovation ne peut se réaliser que dans la diversité de pensée et la confrontation des idées. Mais si les femmes sont très présentes dans la communication, elles restent malheureusement sujettes à un plafond de verre dès lors qu’il s’agit d’atteindre les instances dirigeantes. Il ne faut pas avoir peur de ses ambitions mais savoir saisir les opportunités tout en creusant son sillon. S’investir dans son travail sans sacrifier sa vie de femme n’est pas impossible ».

 

CW.

 

Contact :
claire.dorland-clauzel@fr.michelin.com