De l’Inspection générale des finances à la Caisse des Dépôts, Antoine Gosset-Grainville a essayé de valoriser l’ensemble de ses formations, Sciences Po, un DESS banque et finance, l’ENA (93). Directeur général adjoint en charge des finances, de la stratégie, des participations et des activités internationales, il réalise à la Caisse des Dépôts, la synthèse de ses différentes expériences du public et du privé.

Antoine Gosset-Grainville, Directeur général adjoint, en charge des finances, de la stratégie, des participations et des activités internationales, Caisse des Dépôts

Doté d’un statut et d’un mode de gouvernance uniques en France, le Groupe Caisse des Dépôts exerce un certain nombre de missions pour le compte de l’état et agit également pour son compte propre comme un investisseur de long terme, en s’appuyant sur un bilan de 100 milliards d’euros. Acteur présent, engagé, responsable, le groupe investit au travers de ses 15 filiales présentes dans plusieurs secteurs de l’économie et en direct dans les entreprises, en particulier les entreprises de taille intermédiaire qui constituent le tissu industriel de la France, dont il accompagne le développement dans la durée, via le Fonds Stratégique d’Investissement (FSI). Le groupe, qui a investi en 2010 dans près de 400 entreprises est très actif dans le secteur financier, dans le tourisme et le secteur des infrastructures.

Une dualité public/privé
La dualité public/privé de la Caisse des Dépôts se reflète dans la composition de ses équipes, « ce mélange des cultures justifie que l’équipe de direction ait elle-même une culture mixte. » A son arrivée à la Caisse des Dépôts en mai 2010, Antoine Gosset-Grainville a constitué un pôle intégré regroupant la finance, la stratégie, le pilotage des filiales et les activités internationales, des activités très complémentaires, liées les unes aux autres. Hormis la conduite des opérations, la conduite des investissements qui requiert une très grande compétence technique, il a pour mission de définir la stratégie pour l’ensemble du groupe et d’assurer la cohérence de l’ensemble. « Nous cherchons de plus en plus à développer des partenariats et des démarches de co-investissement. » Au-delà de la séparation des activités pour compte propre et pour le compte de l’Etat, le plan stratégique du groupe à l’horizon 2020, Elan 2020, identifie les grands thèmes stratégiques pour l’activité du groupe, financement des PME, développement durable, logement, universités, économie de la connaissance.

Des talents qui ont le sens de l’intérêt collectif
Le Groupe Caisse des Dépôts, qui offre une grande diversité de métiers et recrute pour le long terme, a à coeur de proposer à ses collaborateurs un environnement qui donne du sens à leur métier. « Nous recrutons beaucoup d’étudiants de l’enseignement supérieur toutes spécialités confondues, jeunes diplômés ou profils avec de l’expérience, ingénieurs notamment pour les entités qui interviennent dans le développement territorial, profils financiers et juridiques pour les montages, investissements et pactes, et diplômés d’écoles de commerce et de gestion. Nous essayons de recourir à l’outil de l’apprentissage. » Pour rejoindre la Caisse des Dépôts, il faut une bonne combinaison d’une très solide expertise technique dans son domaine et d’un intérêt pour le développement collectif. Au travers de ses différentes missions et entités, la Caisse a un rôle institutionnel qui se traduit par le caractère long terme de ses investissements et le choix d’un certain nombre de domaines d’intervention porteurs de développement économique et social. En nommant François Bloch-Lainé à la tête de la Caisse des Dépôts, le Général de Gaulle lui avait dit « vous êtes en charge de la socialisation du pays ».

A.M.

Contact : antoine.gosset-grainville@caissedesdepots.fr / clement.lecuivre@caissedesdepots.fr