La place des femmes dans la finance

 

Groupe public, La Caisse des Dépôts est investisseur de long terme au service de l’intérêt général et du développement économique du pays, notamment en matière numérique. Rencontre avec Karen Le Chenadec (EPF 87), Directrice du département Développement Numérique des Territoires, une femme qui a su faire la différence dans le monde de la finance.

Karen Le Chenadec (EPF 87) est Directrice du département Développement Numérique des Territoires de la Caisse des Dépôts.

Karen Le Chenadec (EPF 87) est Directrice du département Développement Numérique des Territoires de la Caisse des Dépôts.

Le numérique pour tous
Depuis 10 ans, la Caisse des Dépôts accompagne les collectivités et l’Etat dans leurs politiques de développement numérique pour un aménagement équilibré au service de la compétitivité et de l’attractivité de tous les territoires. « Elle a d’abord joué un rôle de pédagogue auprès des collectivités afin de leur permettre d’imaginer le territoire numérique de demain autour de trois axes stratégiques : le développement des infrastructures, des services et des usages. Dès 2007, elle s’est ainsi naturellement transformée, en lien avec la loi de modernisation de l’économie, en investisseur avisé de long terme, au service de l’intérêt général. Elle intervient quand il y a carence de l’initiative privée en apportant aux acteurs publics et économiques son expertise en ingénierie pour la Société Numérique, elle intervient dans le déploiement national du très haut débit et soutient le développement des services, contenus et usages numériques innovants dans 8 secteurs d’avenir. »

 

Le plein de diversité
Parce que le numérique est partout, le département Développement Numérique des Territoires se caractérise par sa diversité. « Par son modèle économique alliant public et privé, la Caisse des Dépôts est un acteur particulier du monde financier qui rassemble de très nombreux métiers. Si la compétence première de mes équipes doit être le numérique, je fais appel à des spécialistes de chaque secteur : le développement de la e-éducation est par exemple sous la responsabilité d’un ancien membre de l’Education Nationale. Nous nous nourrissons de la différence et faisons appel à des femmes et des hommes pluridisciplinaires, ouverts à toutes les passerelles fonctionnelles et géographiques du groupe. »

 

Le pari de la finance au féminin
Si cette diversité anime le département dirigé par Karen Le Chenadec, elle constate que le numérique et la finance restent encore très masculins, alors même que les femmes y ont un vrai rôle à jouer. « Alors que la mixité est un réel atout pour la finance, les femmes hésitent souvent à y revendiquer des responsabilités : je ne rencontre jamais de femmes responsables de fonds d’investissements. Et pourtant elles lui apportent un regard et un sens neufs, elles ne doivent pas essayer de ressembler aux hommes mais au contraire affirmer leurs différences. C’est d’ailleurs ce que je fais : si les hommes fêtent leurs deals au whisky, moi c’est toujours au champagne ! Je crois à la vertu de l’exemple et me rends bien volontiers présenter mon parcours aux collégiens et lycéens pour encourager les jeunes filles à ouvrir le champ des possibles et à s’engager dans les professions scientifiques. Portée par l’intérêt général promu par la Caisse des Dépôts, je suis convaincue qu’on peut innover dans la façon d’aborder la finance. »

 

Faire de sa différence une richesse
« Etre investisseur, c’est miser sur une société, la comprendre, la connaitre, intégrer son offre et ses métiers : cela requiert ouverture d’esprit, curiosité et polyvalence. Il faut savoir mobiliser ses ressources et les intégrer à celles d’une équipe. Chercher à ressembler ou reproduire n’est pas la solution, il faut au contraire savoir faire de sa différence une richesse. Dans un monde qui bouge au rythme des innovations, un jeune doit savoir se mettre en risques. Si les stéréotypes ne font pas avancer, la confrontation et l’audace sont des moteurs. »

 

CW.

 

Contact
karen.lechenadec@caissedesdepots.fr