Troyes, le 10 janvier 2014 – L’Université de technologie de Troyes (UTT) a ouvert son programme Ingénieur en Informatique et Systèmes d’information (ISI) à de nouvelles recrues en janvier 2014 : les Khâgnes B/L (KB/L). Cette ouverture aux profils à très forte polyvalence, indispensable aux ingénieurs de demain, traduit la volonté de l’UTT de créer une nouvelle typologie d’ingénieur, en forte adéquation avec les nouveaux besoins des entreprises.

L’ingénieur du XXIe siècle : mixité des profils et capacité à développer une approche globale

Le métier d’ingénieur se métamorphose et pour accompagner cette évolution, l’Université de technologie de Troyes a décidé d’ouvrir son cursus ISI-Management des systèmes d’information aux profils Khâgnes B/L. En effet, la complexité du monde technologique et de ses interactions avec l’homme ouvre la voie à une ingénierie basée sur les sciences humaines. Il ne s’agit plus de mettre la technologie au service des hommes, mais de penser à l’homme dans son environnement et ses interactions avec un monde devenu technologique. La formation ISI-MSI (Management des systèmes d’information) n’inclut plus seulement une sensibilisation forte aux questions humaines : les compétences en sciences humaines font dorénavant partie intégrante des fondamentaux de la formation. Et, de fait, cette filière généraliste de haut niveau est très appréciée au sein de l’entreprise. Pour recruter les profils adéquats, l’UTT vient de s’inscrire dans la banque d’épreuves des concours de l’Ecole Normale Supérieure (ENS), au sein d’un regroupement d’écoles d’ingénieur baptisé GEIDIC (Groupe d’Ecoles d’Ingénieurs de l’Information et de la Communication). Les résultats d’épreuves des étudiants seront directement reçus par l’UTT qui se chargera ensuite de confirmer aux candidats leur admissibilité sur la base de leurs notes au concours.

L’ouverture sur le monde et la professionnalisation : la voie de la réussite

A l’issue de la formation ISI-MSI, ces étudiants pourront prétendre à des fonctions de consultant en systèmes d’information, responsable de SI « métier », ingénieur qualité logiciel, responsable de la sécurité des SI, risk manager, etc. Deux stages obligatoires de 6 mois sont à effectuer par l’étudiant pour valider la formation. Le premier (en milieu de cursus) lui assure une première insertion dans l’entreprise au travers d’une mission en qualité d’assistant ingénieur. Le second lui permet de poser son projet professionnel de fin d’études. Pour 82% des élèves ingénieurs inscrits en filière ISI-MSI, ce dernier stage se transformera en 1er emploi.

L’étudiant a également la possibilité de réaliser ses stages à l’étranger et peut obtenir un double diplôme s’il effectue quelques semestres d’études au sein d’établissements partenaires tels que : Cranfield University (Angleterre), Georgia Institute of Technologie (USA), Jönköping en Suède (master), l’Université de Chicoutimi au Québec ou bien l’Université de Laval (Québec). Pour les étudiants en avance sur leur cursus, l’UTT offre la possibilité d’accomplir leur dernière année d’étude en entreprise, en alternance d’excellence. A noter que les diplômés de l’UTT sont souvent recrutés par de prestigieuses entreprises du CAC40 (Areva, Accenture, Atos, BNP-Paribas, Capgemini, Dassault Systèmes, EDF, Eurovia, SNCF, Thalès, …) et dans les principales sociétés de services en ingénierie informatique -SSII- (CGI, Steria, Solucom, Sopra Group, …).

Conception et innovation comme maîtres-mots

L’ingénieur ISI est un spécialiste des systèmes d’information. Sa mission est de concevoir, intégrer et optimiser des solutions informatiques pour la gestion de l’information dans l’entreprise. Il apporte ses compétences dans les domaines de l’administration des data center et bases de données, de la définition d’architecture des systèmes d’information. Il est notamment en charge du développement d’applications destinées à améliorer l’efficacité de l’entreprise, de la gestion de projet et d’équipe de développement sur les systèmes d’information.

« Les ingénieurs en MSI doivent avant tout étudier des organisations sociales et leur mode de fonctionnement. La qualité du système d’information proposé dépend essentiellement de la compréhension des interactions entre individus. La formation d’ingénieur en MSI de l’UTT repose ainsi sur deux piliers essentiels : la sociologie appliquée aux organisations et entreprises; une bonne connaissance des systèmes informatiques et projets logiciels. Les étudiants de CPGE Lettres et sciences humaines ont exactement les bases nécessaires pour développer ces compétences. La formation de l’UTT est un prolongement applicatif des connaissances solides qu’ils ont acquises notamment en sciences humaines et en mathématiques. » précise Timothée Toury, Directeur de la Formation et de la Pédagogie de l’UTT.

Ces futurs ingénieurs interviendront ainsi dans plusieurs domaines du SI : le HRM (Human Resource Management), l’ERP (Enterprise Resource Planning) le CRM (Customer Relationship Management), le xRM (eXtended Relationship Management) ou la gestion de la relation étendue, le SCM (Supply Chain Management) ou la gestion de la chaîne logistique, ou encore le PLM (Product Life Cycle Management) aide au stockage et à la gestion des données de produits.

 

Contact :

Peggy Lainé
plaine@noirsurblanc.com
01 41 43 72 84