Leader international de l’évaluation de la maîtrise des risques nucléaires et radiologiques cet EPIC fait appel à des compétences techniques de haut niveau et mise notamment sur le talent des Bac +2/3 pour être toujours plus réactif. Regards croisés avec Marjorie Galliot (Licence Pro IUTA Lyon 1, 2008) Technicienne Supérieure en Chimie et Eric Fraillon, Chargé de Développement RH.

Comment votre Licence Pro vous a-t-elle menée à l’IRSN ?
MG. Après l’obtention de mon DUT de chimie, j’avais conscience que sans expérience professionnalisante, il serait difficile de trouver un emploi. Je me suis donc tournée vers une Licence Pro durant laquelle j’ai pu alterner des périodes d’un mois à l’école et en entreprise. Ce rythme m’a permis d’approfondir les sujets tant académiques que professionnels et m’a fait acquérir rapidement une certaine autonomie dans le travail. Mon choix pour l’IRSN est d’abord celui du nucléaire, un domaine très enrichissant qui allie la chimie à d’autres disciplines, avec un volet sécurité essentiel. Après des expériences chez Areva et EDF, je suis entrée à l’IRSN par la voie de l’intérim. Après deux missions au sein du Service de Traitement des Echantillons et de Métrologie pour l’Environnement, le chef du Laboratoire de Mesure de la Radioactivité dans l’Environnement, intéressé par mon profil et mes compétences m’a recrutée en CDI.

 

Parlez-nous du recrutement à l’IRSN
EF. Les métiers de l’IRSN nécessitent un haut niveau de compétences techniques. Afin d’évaluer en premier lieu les savoirs et savoirs-faires des candidats, nous privilégions un processus de recrutement en 4 étapes. Après un premier contact avec le manager opérationnel, le candidat rencontre le chef de service et le directeur thématique de l’entité qui recrute puis un responsable des RH qui apporte un avis complémentaire sur les aptitudes comportementales et la motivation du candidat.

“ Un bon recrutement est celui d’un collaborateur qui va s’épanouir à l’IRSN
en développant des compétences qui permettent à l’Institut de maintenir son haut niveau d’expertise. ”

 

La formation, une priorité de l’IRSN ?
MG. On nous forme pour être des experts de la surveillance de l’environnement, il nous faut donc sans cesse améliorer nos compétences. Depuis mon recrutement il y a 5 ans, j’ai bénéficié chaque année d’une session de formation correspondant à mes besoins pour développer mes compétences sur mon poste de travail et en fonction de mes souhaits d’évolution.
EF. Société civile, institutionnels, médias,… : l’IRSN est sans cesse sollicité en sa qualité d’expert technique et ses collaborateurs doivent être à la hauteur des missions confiées. La formation professionnelle est donc un outil précieux pour faire évoluer les compétences de nos collaborateurs sur leur poste de travail mais également pour leur permettre de construire un parcours professionnel au sein de l’Institut.

 

Pourquoi rejoindre l’IRSN après une Licence Pro ?
MG. D’abord parce qu’on y voit la chimie sous des angles variés. Toutes nos journées sont différentes, ici la routine n’existe pas ! Mais surtout parce que c’est une société qui s’intéresse à tous ses collaborateurs et à leurs potentiels. Grâce à son parti-pris pour la formation et la recherche et les moyens, tant humains que techniques dont il dispose, l’IRSN est particulièrement adapté pour un titulaire d’une Licence Pro qui peut y exprimer ses compétences et ses savoirs avec autonomie et maturité.
EF. Parce que c’est une entreprise vivante, réactive, qui grandit et anticipe. Grâce à ses 150 métiers, elle offre de belles opportunités et permet à ses collaborateurs de s’enrichir, tant au plan personnel qu’au plan intellectuel, dans un environnement scientifique et technique unique de par la pluridsciplinarité des métiers et la qualité des plateaux techniques mis à disposition.

 

CW.

 

Contact :
eric.fraillon@irsn.fr