L’insertion professionnelle des étudiants est au coeur des problématiques actuelles. Comment la favoriser au sein des universités, plus particulièrement ? Une question à laquelle la Conférence des Présidents d’Université et la Confédération Nationale des Junior-Entreprises répondent en développant les Junior- Entreprises.

Alten, partenaire de la CNJE présent au forum des partenaires du Congrès National d’Été 2015. Ce forum est l’occasion pour les JE et les partenaires de se rencontrer, d’échanger sur l’entreprise, sur ses métiers, ses offres de stages et d’emploi

Alten, partenaire de la CNJE présent au forum des partenaires du Congrès National d’Été 2015. Ce forum est l’occasion pour les JE et les partenaires de se rencontrer, d’échanger sur l’entreprise, sur ses métiers, ses offres de stages et d’emploi

Quels dispositifs d’aide à l’insertion professionnelle ?
Pendant longtemps les universités ont porté l’étiquette de structures concentrées sur la diffusion du savoir, loin des réalités du marché de l’emploi. Avec la montée fulgurante du chômage, les universités se préoccupent désormais davantage de l’insertion professionnelle de leurs diplômés. L’accent est mis sur l’aide à la recherche d’emploi, grâce à des ateliers d’écriture de CV ou encore un accompagnement dans la recherche de stages. Certaines universités organisent des forums de l’emploi ou des rencontres avec des professionnels. D’autres dispositifs existent, comme les Junior-Entreprises, dans lesquelles les étudiants sont acteurs leur insertion professionnelle.

 

Les Junior-Entreprises, un accélérateur de carrière
Troisième voie au stage et à l’alternance, la Junior- Entreprise est un véritable laboratoire du « Learning by doing ». Les Junior-Entreprises donnent aux étudiants l’opportunité de mettre en pratique ce qu’ils apprennent. Ces étudiants sont également formés, lors de congrès, par des professionnels du métier du conseil, de l’audit, de la banque et de l’assurance, de la RH, de la communication, etc. En créant, développant et gérant une Junior- Entreprise, l’étudiant est propulsé au coeur de l’activité d’une PME. Plongé dans la gestion d’une structure à la fois associative et commerciale, il développe de nombreuses compétences. Non seulement l’étudiant met en application ce qu’il étudie, mais il explore aussi de nouveaux horizons. En travaillant pour des clients différents, il augmente son adaptabilité, étend et affirme sa polyvalence. Cette expérience lui permet de se différencier dès la sortie de ses études : 65 % des anciens JE considèrent que l’expérience en JE a été déterminante dans le cadre de leur insertion professionnelle. Les Junior-Entreprises sont par ailleurs actrices du débat public. Elles organisent des conférences et font intervenir des personnalités sur des sujets tels que l’entrepreneuriat chez les jeunes, l’échec, l’emploi des jeunes, l’innovation… Autant de problématiques qui touchent les étudiants qui arrivent sur le marché de l’emploi.

 

Un accord cadre entre la CPU et la CNJE pour favoriser l’insertion professionnelle
En mars dernier, la Confédération Nationale des Junior-Entreprises et la Conférence des Présidents d’Université ont signé un accord cadre visant à encourager le développement des Junior-Entreprises en université. Le but ? Sensibiliser davantage les établissements à l’intérêt de ces associations et à leur plus-value en termes d’insertion professionnelle. Désormais, les Junior-Entreprises sont soutenues en tant qu’outil pédagogique apportant professionnalisme et développant l’esprit d’entreprise. La CPU s’engage à promouvoir, auprès des différents acteurs de l’université, le concept Junior- Entreprise et à valoriser le soutien aux initiatives de création et de développement des JE. Une campagne d’affichage a d’ailleurs débuté à la rentrée et diverses interventions ont eu lieu, dans les universités de Nantes, Bordeaux et à Paris Diderot. Il ne reste plus qu’à trouver des étudiants prêts à entreprendre et à s’engager !

 

Contact :
contact@cnje.orgwww.junior-entreprises.com