Grâce à une Convention signée avec l’INP Toulouse, l’Université des Antilles et de Guyane (UAG) délivre désormais 2 diplômes d’ingénieurs habilités pour 3 ans par la CTI (Commission des Titres d’Ingénieurs). 60 ingénieurs seront ainsi diplômés chaque année.

 

L’ouverture de ces nouvelles formations était très attendue par les acteurs et les industriels antillais du développement durable. La Convention signée avec l’Université des Antilles et de Guyane participe d’une des activités de l’INP Toulouse : transférer son savoir à d’autres grands établissements d’enseignement supérieur français ou internationaux.

Génie de l’environnement
En partenariat avec l’INP-ENSIACET, l’Université des Antilles et de Guyane a donc ouvert à la rentrée de septembre 2012 une formation en Génie de l’environnement (spécialité : matériaux). Ce cursus aborde les problématiques du cycle de vie d’un produit (conception, maintenance, recyclage) en prenant en compte toutes les contraintes environnementales. L’INP Toulouse apporte l’ingénierie pédagogique de cette formation et accueille déjà sur son campus de Toulouse les étudiants de 1ère année. A l’été 2013, ces étudiants repartiront à Fouillole, en Guadeloupe, pour y finir leur formation.

Génie des systèmes énergétiques

La Convention entre l’UAG et l’INP Toulouse prévoit également l’ouverture à la rentrée universitaire de septembre 2013 d’un cursus d’Ingénieur en Génie des systèmes énergétiques. Cette formation de 3 ans, qui sera dispensée à l’UAG, sera axée sur la conception et sur l’optimisation des procédés, ainsi que sur les installations industrielles de production, de stockage et de transport d’énergie.

Transfert de savoir

La Convention avec l’UAG est une nouvelle illustration de l’activité de transfert de savoir déployée par l’INP Toulouse.  3 autres exemples :

Chine : Chaque année depuis 4 ans, l’INP-ENSIACET forme à Toulouse une vingtaine d’étudiants et d’enseignants venus de l’Université de Tianjin (Chine). Cette formation d’une durée de 2 ans porte sur le génie des procédés industriels. Les étudiants chinois obtiennent le DHET (Diplôme de Hautes Etudes Technologiques) de l’INP Toulouse (équivalent M1).

Mexique, Colombie, Equateur : à partir du printemps 2013, des enseignants-chercheurs de l’INP Toulouse iront enseigner dans des Universités de ces trois pays, leur mission allant jusqu’à reformater certaines formations existantes. Cette coopération devrait aboutir dans 4 ans à la création d’un Master International commun en valorisation des produits et résidus végétaux.

Rappelons que depuis 2006, l’INP Toulouse participe déjà au Mexique, en Colombie et en Equateur à des programmes PREFALC (cours et ingénierie des formations)

Brésil : Grâce au WEB LAB, des étudiants de l’Université de Sao Paulo pilotent à distance des appareils qui sont situés  à Toulouse, dans le Laboratoire de chimie de l’INP-ENSIACET. 40 étudiants brésiliens réalisent ainsi chaque année certains TP en Génie des procédés via internet.

 

Contact presse :

Agence MCM
Nelly Tubiana
04 91 31 47 37
n.tubiana@agence-mcm.com

INP Toulouse
Florence LAURIAC
05 34 32 31 36
florence.lauriac@inp-toulouse.fr

 

 




Agence MCM

Nelly TUBIANA

04 91 31 47 37

n.tubiana@agence-mcm.com