La période de stage en entreprise constitue la clé de voûte de ces deux formations de niveau III. Bien que ces deux diplômes diffèrent par leur contenu et leurs objectifs professionnels, l’un couvrant un champ professionnel assez large, le DUT, l’autre étant plus spécialisé, le BTS, ils convergent toutefois, tous deux, sur l’importance et l’intérêt du stage qui fait partie du référentiel de ces formations.

 

Elie de Saint Jores

Elie de Saint Jores

A côté des cours magistraux, des conférences, des travaux dirigés ou du projet tutoré, des travaux pratiques le stage permet d’acquérir , de compléter, de mettre en oeuvre les connaissances et les compétences constitutives du métier auquel se destine le jeune en formation. Il contribue à développer ses capacités d’autonomie et d’initiative et lui permet d’assumer des responsabilités d’ordre professionnelles. En BTS la durée des stages est de 6 à 20 semaines selon les spécialités de formation et en DUT sa durée ne peut être inférieure à 12 semaines. Il peut se dérouler de façon consécutive ou être fractionné en deux périodes le plus souvent sur les deux années et s’effectuer en France ou à l’étranger. Votre stage doit donner lieu à la signature d’une convention tripartite, établissement de formation, entreprise, stagiaire. Tout stage de plus de 2 mois consécutifs bénéficie d’une gratification.
La qualité de l’expérience ainsi acquise est un gage d’insertion professionnelle rapide et durable. Elle implique la présence continue du stagiaire en entreprise et doit s’articuler avec le projet pédagogique de la formation. Le pilotage et le suivi en est assuré par une équipe de formateurs spécifique. Effectuer son stage dans une PME ou dans un grand groupe peut constituer un critère de choix important. Par la nature même de ses activités, le grand groupe offre une image et une notoriété identifiable sur un CV cependant que la PME permet d’exercer davantage de responsabilités, de « toucher à tout ». Dans un grand groupe, les activités sont plus segmentées et la hiérarchie peut-être plus pesante, la PME permet de mieux appréhender le fonctionnement global de l’entreprise mais requiert des capacités d’autonomie plus forte.
Dans le choix d’un stage ce qui est important c’est tout d’abord de faire son propre bilan de personnalité en examinant ses qualités, ses manques et ses désirs puis d’examiner ses compétences acquises et celles à développer, d’intégrer sa recherche de stage en fonction de son projet professionnel, du secteur d’activité qui vous intéresse, du poste que vous visez plus tard, de la possibilité d’avoir une expérience à l’étranger… En grand groupe ou en PME, n’oubliez pas qu’on peut revoir un cour mais qu’on ne refait pas son stage d’où la nécessité de s’y engager pleinement et de tirer le meilleur parti possible de toutes les expériences vécues. Pour trouver son stage il faut être professionnel et mettre en place une stratégie d’entrepreneur : préparez un CV en indiquant bien la nature du stage recherché. Sollicitez vos réseaux, famille, amis, tuteurs de stage, professeurs, anciens de l’école (l’annuaire des anciens est une ressource inépuisable), contactez directement les entreprises dans les salons professionnels, en approchant les nombreuses fédérations professionnelles (qui sont sur les sites employeurs du MEDEF, de la CGPME, de l’UPA), consultez et postulez directement sur les sites des entreprises…

 

Il existe des sites spécialisés dans la recherche de stage :
www.infostages.comwww.directetudiant.com
www.membres.multimania.fr