L’immobilier est souvent perçu à travers le prisme de la transaction et de la promotion. Mais l’immobilier, c’est bien plus que cela.

©fotolia

©fotolia

Ce secteur d’activités comporte deux grandes familles de métiers : l’administration de biens (syndic de copropriété et gestion locative) et les métiers commerciaux (location et transaction). Ces professions existent depuis fort longtemps et ont su s’adapter aux évolutions juridiques et sociologiques. Ce sont des métiers en pleine expansion, l’explosion de la règlementation nécessitant de plus en plus le passage par un intermédiaire. Dans le grand groupe auquel appartient le cabinet que je dirige à Pau, en 2014, nous recrutons 1 000 collaborateurs tous secteurs confondus.
Nous ne recherchons pas de profils standardisés, au contraire, c’est la mixité des collaborateurs qui fait la richesse de nos équipes. Nous faisons également beaucoup appel aux formations qualifiantes (10 % de nos recrutements au niveau d’un cabinet en Ile-de-France) et le partenariat avec 3I est un vrai échange gagnant-gagnant.
Gagnant pour l’étudiant puisqu’au terme de leurs études, les élèves font un stage en cabinet où durant 6 mois, ils s’immergent tour à tour dans les différents métiers de l’immobilier. Une fois leur diplôme en poche, ils ont en prime la garantie d’un CDI dans un des cabinets partenaires de l’école, dans le métier de leur choix.
Gagnant pour l’école car les partenaires de 3I mettent à disposition des élèves des professionnels dispensant un enseignement au plus près de la règlementation et du terrain.
Et enfin gagnant pour le cabinet car il recrute un étudiant doté d’une réelle première expérience professionnelle.
Si les profils recherchés sont divers, les qualités nécessaires sont plus homogènes quel  d’ouverture d’esprit et avoir le soucis constant du client.
Pour les métiers commerciaux, les candidats doivent faire preuve d’un véritable esprit de conquête. Pour ceux qui s’intéressent à l’administration de biens, il leur faudra à chaque fois porter un regard neuf pour rendre un service à nos clients sur mesure.
Oui, les métiers de l’immobilier sont rémunérateurs. Ils apportent à celui qui les choisit un parcours professionnel personnalisé. Au sein de grands groupes comme celui auquel j’appartiens, il est tout aussi possible, grâce à un solide système de formations, de passer d’un métier à l’autre ou d’accéder à des postes d’encadrement.
Cela sans compter qu’un Groupe de 7 500 personnes présente des opportunités vers d’autres métiers comme la communication, le marketing ou la finance…
Les futures générations de dirigeants de nos cabinets sont assurément sur les bancs de l’école 3I !

 

Par Luc Miegeville, intervenant à 3i,
école immobilière de l’ESC Pau