ESC Dijon-Bourgogne

 

Les métiers des ressources humaines sont nombreux et variés, et surtout une vraie compétence est aujourd’hui recherchée par les entreprises : l’adaptabilité. Ainsi un profil très généraliste et transversal est dorénavant une cible de choix pour les recruteurs, celui de business partner. Un profil parfaitement formé au sein des spécialisations RH de nos écoles de management.

Catherine Remoussenard Enseignant-chercheur en management des émotions, Responsable de la spécialisation Management des Ressources Humaines au Groupe ESC Dijon-Bourgogne

Catherine Remoussenard Enseignant-chercheur en management des émotions, Responsable de la spécialisation Management des Ressources Humaines au Groupe ESC Dijon-Bourgogne

L’adaptabilité, maître-mot
Les opportunités de la fonction RH sont vastes et de nombreux postes sont envisageables : assistant RH, DRH, consultant en cabinet de conseil, en cabinet de management, de recrutement, ou encore consultant en agence de travail temporaire. Ce dernier métier requiert une approche externe, qualité particulièrement recherchée, ainsi qu’une bonne sensibilité client. La fonction permet de surcroit une grosse marge de manoeuvre dans son évolution de carrière : les possibilités sont importantes grâce à tout le background des diplômés d’ESC et notamment leur qualité d’adaptabilité. C’est cette compétence qui est aujourd’hui majeure dans la fonction RH. Si les formations des business schools préparent au métier de manager en général, les spécialisations RH permettent d’accéder à terme à des fonctions de business partners et de responsables RH impliqués dans la stratégie de l’entreprise. Ces profils peuvent évoluer aussi bien dans les grands groupes que dans des PME ou des business units. Imprégnés d’une bonne culture de l’entreprise, ils sont en effet très bien préparés à l’action et à l’opérationnel, grâce notamment à la vie associative accomplie à l’école, et à l’expérience emmagasinée au cours de leurs stages et de leur année césure. L’apprentissage peut également être un parcours privilégié pour les élèves qui souhaitent s’orienter vers les métiers RH.

 

Business partner, poste stratégique
Les diplômés de nos ESC sont donc en capacité d’être des interlocuteurs pour les diverses fonctions de l’entreprise (DAF, Directeur RH, etc.). Le business partner est au service de la stratégie et du développement de l’entreprise ; il comprend parfaitement les enjeux des autres fonctions et possède une vision globale de l’entreprise. Le business partner répond ainsi aux besoins des clients internes en tant que fournisseur de solutions. En effet, les modes de fonctionnement ont évolué au sein des entreprises, avec l’éclosion de problèmes spécifiques de communication et d’isolement. Depuis une dizaine d’années, ces entreprises ont besoin de ces profils qui intègrent les notions de business et de stratégie. Les spécialisations RH des écoles de management forment ces profils-là, qui ont déjà connu un bénéfique parcours généraliste lors des deux premières années. Ces élèves ont par exemple beaucoup plus de chances de se positionner dans les comités de direction des entreprises par cette connaissance des aspects stratégiques.

 

Des spécialisations RH pertinentes
Une autre dimension revêt un aspect stratégique et fait l’objet de modules particuliers dans les formations : la conduite du changement. Les compétences en la matière sont particulièrement utiles pour le poste de DRH. Ainsi, dans le cadre du changement culturel d’une organisation, il faut pouvoir veiller à ce que l’ensemble des politiques mises en place soient comprises et intégrées par l’ensemble des composantes de l’entreprise. Le DRH sait élaborer un plan de communication et un plan de formation. Il sait aussi faire adhérer ses collaborateurs au changement grâce à une vision stratégique bien relayée. En facilitant le partage d’expérience avec les professionnels de ces métiers, les spécialisations RH des écoles de management forment d’autant mieux ces managers de terrain et accompagnateurs du changement. Ces derniers savent parfaitement mettre en place outils et process dédiés, puis en assurer le suivi tout en rassurant les différents interlocuteurs internes. Sur ce dernier aspect, un module se révèle particulièrement utile : celui du management des risques psycho-sociaux, dont la connaissance est aujourd’hui indispensable pour qui occupe un poste de manager dans la fonction RH.

 

Par Catherine Remoussenard
Enseignant-chercheur en management des émotions, Responsable de la spécialisation Management des Ressources Humaines au Groupe ESC Dijon-Bourgogne